Sommaire
Senior Actu

Italie – Un senior cherche à se faire adopter comme grand-père pour fuir sa solitude


Pour fuir sa solitude, Giorgio Angelozzi, un professeur romain de 80 ans, veuf depuis 14 ans a fait paraître une petite annonce dans un journal italien indiquant qu’il souhaitait se « faire adopter » comme grand-père pour la somme de 500 euros par mois.

« Professeur retraité cherche famille désireuse d’adopter un grand-père. Dédommagement prévu » indiquait son annonce paru dans le grand quotidien Corriere della Sera. Suite à la publication de ce message, le vieux monsieur a été inondé d’appels de la part de familles, toutes désireuses de lui venir en aide.

Ce qui pourrait apparaître a priori comme « une belle histoire qui finit bien », ne doit pas masquer le drame qui se cache derrière. Le cas de ce retraité qui a passé sa vie en compagnie d’enfants, qui vit seul et isolé dans la banlieue romaine, entouré de ces sept chats depuis la mort de sa femme en 1992, n’est pas isolé.

La situation dans laquelle se trouve ce monsieur concerne de très nombreuses personnes âgées en Italie. Le pays connaît depuis ces dernières années une forte augmentation de seniors âgés vivant seuls. Certes, traditionnellement, la place de la famille revêt une importance très forte en Europe du sud, mais l’évolution des structures familiales a entraîné le développement de l’isolement des aînés.

On compte actuellement en Italie, 10 millions de personnes de 65 ans et plus, soit 20% de la population. Le rapport homme/femme pour cette tranche d’âge est de 0.71. L’espérance de vie à la naissance est de 79.54 ans (76.61 pour les hommes et 82.66 pour les femmes). Source CIA, chiffres de 2004.

D’ici 2026 la part des plus de 65 ans aura augmenté de 48%, elle représentera alors un tiers de la population.

Rappelons que la canicule de l’année dernière a entraîné la mort de plus de 7 600 personnes, pour la plupart des personnes âgées vivant seules.



Publié le Mercredi 1 Septembre 2004 dans la rubrique Société | Lu 3399 fois