Sommaire
Senior Actu

Italie – Le plan de la réforme des retraites adopté par le Parlement


Après deux grèves générales, quatre manifestations en deux ans, et des débats virulents avec les syndicats, l’opposition du centre gauche et même certains membres du parti majoritaire, Silvio Berlusconi est finalement parvenu à faire accepter la douloureuse réforme des retraites.

C’est par un vote de confiance que, le 28 juillet dernier, les députés ont voté en faveur de l’allongement du temps de travail. 333 députés ont voté la confiance, 148 contre et un s’est abstenu. La réforme doit entrer en vigueur en 2008. Elle prévoit notamment de fixer l’âge légal du départ en retraite à 60 ans au lieu des 57 ans actuels. En 2010, il faudra 61 ans pour cesser de travailler et en 2014, 62 ans.

La possibilité de partir en retraite après 40 ans de cotisation reste d’actualité. Les femmes pourront de même arrêter de travailler dès 57 ans si elles peuvent justifier de 35 années de cotisation.

Le gouvernement tend à inciter les Italiens à continuer à travailler le plus longtemps possible. Ainsi, pour la période 2004-2007, une prime équivalente à 32,7% du dernier salaire sera versée à ceux et celles qui, bien qu’ayant droit de cesser leur activité, restent actifs.

De plus, un seuil maximal de 15 000 euros par mois (ces fameuses « retraites dorées », présentées comme une contribution de solidarité avec les autres retraités) a été fixé. 4% des sommes excédentaires seront ainsi reversées aux caisses du ministère des Affaires sociales.

Le but premier de cette réforme est en effet de limiter la dette italienne qui représente 105,6% de son PIB et de maintenir son déficit public sous le plafond des 3% autorisés par Bruxelles.

En allongeant le temps de travail, l’Italie espère économiser 39 milliards d’euros.

L’Italie compte 16,4 millions de retraités pour 23 millions d’actifs. Le deuxième pays le plus vieux d’Europe connaît aussi un des taux de fécondité les plus faibles, 1,23. A noter qu’en France, il est d’1,9.


Publié le Vendredi 30 Juillet 2004 dans la rubrique Retraite | Lu 884 fois