Sommaire
Senior Actu

Italie – La réforme des retraites à un tournant


Après plusieurs mesures prises dans les années 90, ayant permis le maintien d’un système de retraite par répartition, le Parlement italien s’apprête à ratifier un projet de loi ouvrant la porte aux fonds de pension privés.

C’est au tour de l’Italie de s’attaquer à l’épineux dossier du financement des retraites. Le projet de loi actuellement débattu prévoit la possibilité de dévier les cotisations au système d'assurance chômage obligatoire (Trattamento di fine rapporto, TFR) vers des systèmes de pension professionnels. « Une révolution, le marché des retraites passant de l’ère du communisme à celui du libéralisme », estime Guido Blasco du cabinet Hewitt Associates, spécialisé en ressources humaines.

À l'heure actuelle, les systèmes TFR sont financés selon un taux de cotisation de 6,91 % des salaires bruts et gérés comme des réserves comptables au sein des entreprises. La réforme permettra le transfert des futures cotisations à l'assurance chômage vers des fonds de pension distincts des actifs des entreprises. Certaines catégories de travailleurs utilisent déjà cette option sur une base volontaire. Le gouvernement met en place des mesures visant à étendre cette possibilité à l'ensemble des travailleurs du secteur public et du secteur privé. Enjeu total : la gestion de plus de 12 milliards d’euros par an.

Une réforme jugée inévitable par le gouvernement d’un pays affichant un déficit public important peu compatible avec les exigences du pacte européen le limitant à 3% du PNB.

Grégory Glavier © Senioractu.com 2004


Publié le Mercredi 2 Juin 2004 dans la rubrique Retraite | Lu 595 fois