Sommaire
Senior Actu

Israël - Les compléments vitaminés remis en question, sauf pour les seniors et les femmes enceintes


Yair Yodfat, professeur à l’Université Hébraïque de Hadassah de Jérusalem, estime que la grande majorité des traitements multivitaminés n’aurait aucun effet préventif ni curatif sur les maladies. Pour arriver à ces conclusions, publiées le 4 décembre dernier dans le Jerusalem Post, le professeur s’est appuyé sur une cinquantaine d’études cliniques conduites à travers le monde.

Yair Yodfat fait toutefois deux exceptions : l’acide folique et les compléments à base de vitamine D et de calcium. Les pilules d’acide folique consommées par les femmes avant et pendant les trois premiers mois de grossesse ont un rôle avéré dans la prévention des risques de déformation de la colonne vertébrale du nourrisson. L’apport en vitamine D et en calcium prévient quant à lui les risques de fractures osseuses chez les personnes âgées, et principalement les femmes souffrant d’ostéoporose.

Hormis ces deux exceptions, la majorité des vitamines dont les vitamines E, C, B et le bêta carotène n’auraient aucune action préventive pour les maladies cardiovasculaires et les cancers. Aussi, leur action curative sur les personnes atteintes de ces maladies ne serait aucunement avérée.

Cette étude risque d'irriter l’industrie pharmaceutique. Le marché des compléments multivitaminés représente, rien qu’en Israël, plus de 18 millions d’euros.


Publié le Vendredi 16 Janvier 2004 dans la rubrique Santé | Lu 406 fois