Sommaire
Senior Actu

Israel – Des grossesses multiples faciliteraient la maternité tardive, selon une étude


Les femmes ayant eu de nombreuses grossesses auraient plus de chances d’avoir un enfant après l’âge de 45 ans sans traitement, c’est ce que révèlent les recherches menées à Jérusalem et publiées dans le revue « Fertility & Sterility » de mai dernier.

Les grossesses chez les femmes après l’âge de 45 ans ne représentent que 0,2% des accouchements. Rares, elles concernent pour l’essentiel les mères de familles nombreuses. Ainsi, l’étude réalisée entre 1995 et 2000 auprès de quatre établissements hospitaliers de Jérusalem a montré que 80% des femmes qui mettent au monde un enfant après 45 ans ont déjà été mères à au moins six reprises.

Sur un total de 104 659 naissances, 258 accouchements ont concerné les femmes de plus de 45 ans. Seuls 49 cas ont nécessité l’appui d’un traitement médical. A noter que parmi la population étudiée - des femmes juives ultra-orthodoxes -, aucune n’utilise de moyen de contraception.

Afin d’expliquer la corrélation entre le nombre d’accouchements et la possibilité d’avoir une grossesse tardive, les chercheurs émettent deux hypothèses : soit une prédisposition génétique (chez certaines femmes, les ovaires vieilliraient moins vite), soit une préservation des ovocytes* (le nombre important de grossesses a permis aux ovaires d’éviter la maturation menstruelle).

*ovocyte : gamette femelle qui n’est pas encore arrivée à maturation. Au dernier stade de maturation, il devient un ovule.


Publié le Lundi 5 Juillet 2004 dans la rubrique Santé | Lu 839 fois