Sommaire
Senior Actu

Islande – Découverte d’un gène en partie responsable de l’ostéoporose


Une équipe de chercheurs islandais vient d’identifier trois variantes d’un gène qui pourraient multiplier par six le risque de souffrir d’ostéoporose. L’étude a été menée sur 1 323 Islandaises appartenant à 207 familles où les cas d’ostéoporose étaient nombreux. Elle vient d’être publiée dans le journal « PloS Biology ».

Les résultats auraient montré qu’à l’intérieur du chromosome 20, le gène BMP2, qui participe à la formation et à la rénovation de l’os, serait coupable de l’augmentation entre trois et six fois du risque d’ostéoporose. Les chercheurs ont ensuite confirmé ce lien entre le BMP2 et la maladie en étudiant un groupe de femmes danoises ménopausées, même si la probabilité d’augmentation du risque était plus faible chez celles-ci. Cette découverte pourrait permettre une détection des individus à risque et mettre ainsi en place des mécanismes de prévention.

Toutefois, l’ostéoporose serait due pour 50% à des facteurs génétiques, qui eux-mêmes ne se limiteraient pas à ce gène, et pour l’autre moitié à des facteurs extérieurs. Le meilleur moyen d’éviter l’ostéoporose reste un régime riche en calcium, la pratique régulière d’exercice et fuir certaines habitudes, comme le tabagisme ou la consommation de certains médicaments.



Publié le Mercredi 5 Novembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 392 fois