Sommaire
Senior Actu

Investir dans une maison d’accueil pour personnes âgées avec les petits frères des Pauvres

Afin de lutter contre le mal-logement des personnes âgées, l’association les petits frères des Pauvres fait appel à la générosité du public pour financer la construction d’une maison d’accueil en Loire-Atlantique (près de Nantes) qui permettra d’héberger des aînés aux parcours de vie difficile.


Située à Vertou, près de Nantes, cette maison accueillera principalement des seniors de plus de 50 ans qui ont eu un parcours de vie chaotique.
 
Chaque habitant sera traité de manière à ce qu’il se sente respecté et ce, afin qu’il puisse retrouver sa place dans la communauté.
 
Pour ce faire, il sera aidé par les équipes de bénévoles et de salariés dans une « ambiance familiale ». « Grâce à des moments conviviaux, chacun pourra sortir de son isolement et créer des liens avec les autres » assure l’association dans son communiqué.
 
En tout, cette maison comptera vingt-quatre habitations, un restaurant collectif de type familial (avec cuisinier à plein temps), des animations, un accompagnement social, une aide à la vie quotidienne, un accès aux soins via un service de soins infirmiers à domicile, et enfin, une coordination des différents intervenants spécialisés (handicap, gériatrie, psychiatrie, social...).

Toutefois, pour payer cette nouvelle structure, l’association a besoin d’aides financières… Elle fait donc appel (notamment) aux personnes éligibles à l'ISF qui trouvent ainsi l'opportunité « d'investir » dans un projet d'intérêt solidaire.

Rappelons que devenir « Investisseur Solidaire et Fraternel » donne droit à une réduction de l'impôt de solidarité sur la fortune égale à 75% du montant du don dans la limite de 50.000 euros de déduction ou à l'habituelle réduction d'impôt sur le revenu.
 
D’une manière générale, les petits frères des Pauvres privilégient toujours le maintien à domicile. Mais quand cela n'est plus possible, l’association tente de proposer des solutions de logement adaptées à chaque situation personnelle et ainsi d'offrir aux personnes aidées la possibilité de choisir leur lieu de vie.


Publié le Mercredi 30 Avril 2014 dans la rubrique Habitat | Lu 776 fois