Sommaire
Senior Actu

International - Un quart des plus de 55 ans n'a pas conscience de la gravité de la DMLA


Une enquête d’EOS Gallup Europe, réalisée* à la demande de la Fondation AMD Alliance** représenté en France pour l’association Retina France dénonce l'ignorance du grand public en matière de protection de la vue.

Et de souligner qu’avec « 83% des personnes interrogées n'ayant pas conscience de l'existence de la dégénérescence maculaire liée à l’âge, la France se place en 6ème position des pays dans lesquels a été menée l'enquête (Australie, France, Allemagne, République d'Irlande, Italie, Japon, Pays-Bas, Espagne, Suisse, Royaume-Uni, Etats-Unis), derrière les Etats-Unis (54%), le Canada (73%), la Suisse (80%), l'Australie et l'Allemagne (82%). »

Même parmi les personnes dans la tranche d'âge la plus affectée par la DMLA (les personnes de plus de 55 ans), la conscience de cette maladie n'est pas beaucoup plus grande, précise cette étude. Seule une personne sur quatre en moyenne est consciente de la maladie, les trois quarts restant l’ignorent. En France, la proportion de personnes informées est légèrement plus forte, avec 27% de la population dans cette tranche d'âge.

« La prise de conscience est-elle importante pour ceux qui savent ? Oui, elle l'est », affirme Claude Foucher, président de Retina France. Et d’ajouter « les personnes qui sont au courant de l'existence de la DMLA sont plus enclines à faire contrôler leurs yeux régulièrement et, partant, ont plus de chances de bénéficier d'un traitement. »

« Même si vous êtes affecté de la forme sèche de la DMLA, contre laquelle il n'existe pas de traitement à ce jour, il est essentiel que le diagnostic soit établi le plus tôt possible car la maladie va entraîner des changements dans le style de vie et vous pouvez bénéficier d'un soutien au fur et à mesure que la perte de la vision progresse » assure le Professeur Gilles Chaine, membre du conseil scientifique d'AMD Alliance International.

La dégénérescence maculaire liée à l'âge est, dans les pays industrialisés, la cause la plus fréquente de cécité et de diminution sévère de la vue. Elle affecte quelque 25-30 millions d'êtres humains à l'échelle mondiale et environ 1 million de personnes en France.

La dégénérescence de la macula est souvent liée au vieillissement, d'où son nom de dégénérescence maculaire liée à l'âge. Les deux formes les plus courantes de DMLA sont celles dites « sèche » et « humide ». La DMLA sèche cause la perte de la vue à différents degrés et a pour caractéristiques la présence de dépôts graisseux jaunâtres, dites druses, sur la macula.

* L'enquête a été menée après un suivi de 13 000 patients dans 12 pays différents pendant deux ans. Cloturée en mai dernier, les résultats ont été analysés cet été.
** « AMD alliance international », association regroupant les organisations mondiales travaillant dans le domaine de la recherche sur la vision et les seniors.




Publié le Vendredi 1 Octobre 2004 dans la rubrique Santé | Lu 3042 fois