Sommaire
Senior Actu

International - Simplifier l'accès aux nouvelles technologies pour les seniors

(3052 signes)


Téléphone simplifié de chez LG
Une société japonaise, Tu-Ka Cellular Tokyo Inc. aidées par deux de ses filiales, va commercialiser à partir de mi-novembre des téléphones portables, simplifiés au maximum, à destination d’un public de personnes âgées indiquait récemment l’agence nippone Nkkei.net.

Retour aux sources. Exit les mobiles équipés d’appareils photos, de lecteur MP3, d’internet, les textos… Ces modèles ont été conçus pour être le plus simple possible. Ils sont équipées de larges boutons, mentionnant clairement « On » et « Off » de manière à être facilement utilisable par les seniors âgés. Pour simplifier la compréhension du fonctionnement de l’appareil, lorsque la réception est mauvaise ou lorsque les piles commencent à faiblir, une lumière s’allume pour prévenir l’utilisateur. Toujours dans le but de désacraliser l’objet, le rendre plus facile d’accès, aucun manuel d’instructions ne sera édité. C’est de surcroît, autant d’économies pour le fabriquant…

Selon le constructeur, ce nouveau modèle devrait tenir en charge 840 heures en mode veille et 240 minutes en conversation. Ce mobile n’étant par équipé d’écran LCD, les batteries peuvent durer jusqu’à deux fois plus longtemps que les appareils les plus récents, précise le Tu-Ka Cellular.

Ce parti pris de la simplification maximum des téléphones portables participe de cette tendance qui s’affirme depuis quelques temps au Japon -encore peu développée en Europe. Les fabricants qui souhaitent séduire de nouveaux clients parmi les personnes âgées, plus de 70 ans, se sont aperçus que ce type de clientèle ne demandait qu’une chose : un appareil simple, sans fonction ni gadget compliqué, qui serve uniquement à… téléphoner.

Dans ce domaine, le directeur de la League allemande des seniors, à Bonn, Erhard Hackler, souligne la « sagesse » des personnes âgées qui ont le courage de dire : « non, je n’ai pas besoin de ceci ou de cela ». Ce type de comportement s’appliquant particulièrement aux téléphones portables, et plus précisément aux textos, MMS ainsi qu’à l’internet. A l’inverse, il faut cependant éviter que les personnes âgées ne « se sentent exclues ou isolées » de la société. Qu’elles considèrent qu’elles vivent désormais dans un monde qui n’est plus le leur, remarque Uwe Kleinemas du Centre de la culture de l’âge (ZAK) de l’université de Bonn.
Il est donc nécessaire de les rassurer, de leur enseigner la manière d’utiliser ces nouvelles technologies, de leur indiquer quels peuvent être les bénéfices directs qu’elles peuvent en tirer. La technologie ne doit pas devenir un facteur d’isolement, de peur ou de complication de l’existence, bien au contraire.


Publié le Vendredi 22 Octobre 2004 dans la rubrique Internet | Lu 1978 fois