Sommaire
Senior Actu

International - Les pays industrialisés ne sont pas prêts face à la pénurie de la main-d’œuvre


Le vieillissement de la population, combiné à une faible augmentation de la main d’œuvre, pourrait ébranler le système des retraites ainsi que d’autres perspectives économiques de nombreux pays développés, démontre un rapport récemment publiée par World Economic Forum en partenariat avec Watson Wyatt Worldwide.

L’étude souligne le rapport entre les tendances démographiques dans le monde et leurs conséquences économiques. Ainsi, l’Union Européenne vivra une diminution conséquente de sa population active. En France, l’espérance de vie ne cesse d’augmenter depuis 50 ans de sorte qu’en 2030, la moyenne d’âge atteindra 44 ans contre 39 aujourd’hui. La croissance de la main d’œuvre commence déjà à y être plus lente que celle de la population, même si cette diminution du nombre d’actifs a été plus lente que dans certains autres pays industrialisés.

En Italie, les retraités seront, en 2030, plus nombreux que les actifs. L’Allemagne et le Mexique ont aujourd’hui le même nombre d’actifs, mais en 2030 le Mexique en aura deux fois plus que l’Allemagne. A long terme, le Japon devrait multiplier par 11 le nombre d’immigrés afin de compenser son faible taux de naissances. En revanche, certains pays d’Asie en développement, dont la Chine, ou encore les pays d’Amérique du Sud, d’Afrique et du Moyen Orient afficheront tous, dans les décennies qui viennent, un surplus de main d’œuvre.

Parmi les remèdes, les gouvernements des pays industrialisés pourraient avoir recours à, par exemple, davantage d’immigration, à l’investissement dans la technologie ou encore à l’exportation de leurs capitaux dans d’autres parties du monde.
International - Les pays industrialisés ne sont pas prêts face à la pénurie de la main-d’œuvre


Publié le Mardi 3 Février 2004 dans la rubrique Emploi | Lu 364 fois