Sommaire
Senior Actu

International - L’OCDE prône l’éducation tout au long de la vie pour préserver les compétences

Selon les recommandations de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les gouvernements doivent veiller davantage à ce que les personnes participent à des activités éducatives tout au long de leur vie pour préserver et enrichir les savoir-faire qu’ils ont acquis durant leur formation initiale.


Si l’on en croit une nouvelle étude publiée conjointement par l’OCDE et Statistique Canada, les compétences acquises au début de la vie se perdent à l’âge adulte, ce qui a des effets négatifs sur les gains potentiels et sur la prospérité de la société environnante indique un récent communiqué de cette organisation internationale.

Apprentissage et réussite : premiers résultats de l’Enquête sur les compétences des adultes présente des données provenant d’enquêtes menées aux Bermudes, au Canada, aux Etats-Unis, en Italie, dans l’Etat mexicain du Nuevo León, en Norvège et en Suisse. Ces enquêtes mesurent les compétences des adultes dans quatre domaines : la compréhension des textes en prose (autrement dit des textes continus, livres ou articles de journaux par exemple) ; la compréhension des textes de nature documentaire (celle en particulier des graphiques, des diagrammes et autres textes non continus) ; le calcul, y compris les concepts mathématiques, ainsi que la résolution de problèmes ou le raisonnement analytique.

Dans les pays soumis à enquête, la Norvège a obtenu les meilleurs résultats dans trois domaines et la Suisse dans un (le calcul). Ce dernier pays est arrivé second en résolution de problèmes, les Bermudes occupant cette place en compréhension des textes en prose et le Canada en compréhension des textes documentaires. Dans les sept pays participants, l’enquête a montré que les personnes qui utilisent régulièrement un ordinateur affichent en moyenne des scores plus élevés sur l’échelle de la compréhension des textes en prose que ceux qui n’en utilisent pas.

Les enquêtes révèlent que le niveau de formation des parents a un impact sensible sur la maîtrise des savoirs fondamentaux par leurs enfants, les jeunes âgés de 16 à 25 ans dont les parents ont un faible niveau de formation obtenant de moins bonnes performances que ceux dont les parents ont fait des études relativement plus poussées. C’est en Norvège que l’écart entre ces deux groupes est le moins marqué et aux Etats-Unis qu’il l’est le plus.

Les compétences en compréhension de l’écrit et en calcul aident à déterminer les possibilités qui s’offrent aux personnes sur le marché du travail, et en général les travailleurs hautement qualifiés sont en activité pendant plus longtemps, jouissent d’une meilleure santé, sont moins exposés au chômage et ont des salaires sensiblement plus élevés que les travailleurs peu qualifiés. Les personnes qui ont une bonne maîtrise dans ces domaines ont en particulier tendance à utiliser plus efficacement les technologies de l’information et des communications (TIC), d’où leur plus grande capacité à accéder à des emplois mieux rémunérés.

A un niveau macroéconomique plus général, une meilleure maîtrise des savoirs fondamentaux contribue à améliorer la productivité des salariés et à diminuer les contraintes pesant sur les systèmes de santé, deux résultats appréciables à une époque où de nombreux gouvernements mettent tout en œuvre pour financer le coût des services de santé assurés à des populations vieillissantes.

Mettant ces résultats en évidence, l’OCDE invite instamment les décideurs publics à envisager les moyens d’accroître la demande sociale et économique de qualifications, en particulier sur le lieu de travail, afin d’inciter les personnes à préserver leurs compétences et à en acquérir de nouvelles. Elle les appelle aussi à accorder plus d’importance à l’éducation et à la formation des adultes, qui, selon elle, représentent l’un des principaux moyens de répondre aux exigences grandissantes en matière de qualifications, que ne sauraient satisfaire le système de formation initiale.
 


Publié le Mardi 17 Mai 2005 dans la rubrique Emploi | Lu 4024 fois