Sommaire
Senior Actu

International – Etude : Les salariés sont globalement inquiets pour l’avenir de leurs retraites


L’organisme financier américain Principal Financial Group vient de publier les résultats de son étude annuelle Global Financial Weel-Being Study, faisant état du pessimisme croissant des salariés de pays industrialisés quant à leur future retraite.

Pour la troisième année consécutive, cette importante étude tire des enseignements pour le moins inquiétants des entretiens menés auprès de salariés de douze pays (Allemagne, Brésil, Chili, Chine, France, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Hong-Kong, Inde, Italie, Japon et Mexique). L’inquiétude des personnes interrogées face à leur future retraite ne semble pas aller de paire avec l’embellie économique actuelle. Une petite minorité (22%) s’estime aujourd’hui certaine de pouvoir financer leurs dépenses de base (alimentation, logement, habillement) durant leur retraite. Ils ne sont que 13% en France. Le nombre de personnes convaincues de la baisse de leur niveau de vie pendant leur retraite a également progressé en l’espace d’un an dans huit des douze pays étudiés.

A qui ou à quoi est du ce pessimisme profondément ancré ? Les gouvernements et les employeurs sont les premiers responsables, accusés de ne pas en faire assez pour sauver les systèmes de retraite par répartition. Une majorité de japonais, britanniques, allemands et français estiment que le niveau de leur pension future versée par le régime général sera inférieur à celui actuellement en vigueur. Les systèmes de capitalisation mis en place au sein des entreprises ne rencontrent pas plus de crédit à leurs yeux.

Larry Zimpleman, responsable des retraites chez Principal Financial Group, accuse les salariés eux-mêmes de n’arranger en rien les choses. « En y regardant de près, ils ne sont pas très prévoyants quant à leur retraite », estime-t-il. Avec une majorité (53%) de personnes interrogées affirmant de ne pas s’être encore inquiété de leur retraite, la France est directement visée, tout comme l’Italie (54%), le Chili (58%) et surtout le Brésil (67%). Les Etats-Unis semble être le pays le mieux préparé avec seulement 24% de personnes interrogées déclarant ne pas avoir calculé leur retraite.

A leur décharge, le rapport reconnaît le peu d’information dont dispose les salariés. « Les gens ne prévoient pas suffisamment leur retraite car ils ne savent tout simplement pas quoi faire. Les gouvernements nationaux doivent faire davantage d’efforts, notamment en incitant les employeurs à informer et conseiller directement leurs salariés », préconise Norman Sorensen, président de Principal International.

International – Etude : Les salariés sont globalement inquiets pour l’avenir de leurs retraites


Publié le Mardi 22 Juin 2004 dans la rubrique Retraite | Lu 504 fois