Sommaire
Senior Actu

International – Des chercheurs ont réussi à inhiber la synthèse de cholestérol chez des souris

(1221 signes)


Aharon Wechsler de la société Quark biotech de Cleveland (Ohio, Etats-Unis), et des chercheurs de l’Huddinge University Hospital (Suède) ont réussi, à l’aide de manipulations génétiques, à inhiber la synthèse de cholestérol chez des souris. A la place, les rongeurs synthétisent du demestérol, un autre stérol. Bien que stériles et plus petites que la moyenne, les souris sont, selon les scientifiques, en parfaite santé. Cette étude a été publiée le 19 décembre dans la revue Science.

Chez l’homme, le cholestérol, composant fondamental des membranes cellulaires est indispensable à la vie. En majeur partie synthétisé par l’organisme (principalement le foie) il provient aussi de l’alimentation. Il serait également essentiel durant la croissance fœtale. Contrairement à l’homme, les embryons de souris pourraient utiliser le cholestérol maternel.
Bien qu’indispensable, son excès dans le sang peut conduire à la formation de plaques d'athérosclérose, reconnues comme risque majeur de maladies cardiovasculaires.

Pour l’auteur principal de l’étude, ces dernières recherches devraient permettre de mieux comprendre les différents rôles du cholestérol et de prévenir plus efficacement les maladies qui lui sont associées.



Publié le Lundi 22 Décembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 328 fois