Sommaire
Senior Actu

International – Des anticorps de dromadaire contre les maladies neurodégénératives


Les maladies neurodégénératives, dont Alzheimer et Parkinson, sont liées au mauvais repliement et à l’accumulation d’une protéine qui s’assemble de manière très organisée pour former des fibres dites amyloïdes. Une étude menée par un consortium de chercheurs belges et britanniques et publiée au mois d’août 2003 dans la revue « Nature » montre que la formation de fibres amyloïdes est inhibée en présence de certains fragments d’anticorps de dromadaire (VHH).

C’est par hasard, en 1993 que des chercheurs belges, découvrent que les camélidés (chameaux, dromadaires, lamas) produisent en quantité importante, des anticorps tout à fait particuliers. Leur structure très simple, les rend plus facile à étudier. Cette découverte va beaucoup faciliter le travail des chercheurs spécialisés dans l’étude des protéines.

Même si les résultats de cette récente recherche ne débouchent pas directement sur une thérapie, les fragments d'anticorps VHH constituent assurément une piste intéressante dans cette voie.



Publié le Mercredi 3 Décembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 1085 fois