Sommaire
Senior Actu

International : D’ici 30 ans, doublement possible des cas de diabète dans les pays en développement


Le nombre de cas de diabète dans les pays en développement devrait passer de 115 millions en 2000 à 284 millions en 2030. C’est en tout cas l’avertissement lancé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lors de la Journée mondiale du diabète, le 14 novembre dernier.
Dans le cadre de cette journée d’action, l’OMS s’est engagée à intensifier ses efforts visant à réduire l’impact du diabète et de ses complications, notamment dans les communautés à revenu faible ou intermédiaire, en collaboration avec la Fédération internationale du Diabète.

Pour le Dr Catherine Le Galès-Camus, sous-directrice général de l’OMS chargée des Maladies non transmissibles et de la Santé mentale, « Le diabète s’inscrit dans le cadre de l’épidémie croissante des maladies non transmissibles qui commencent à imposer une double charge de morbidité aux pays les plus pauvres. Confrontés aux problèmes du VIH/SIDA, du paludisme et de la tuberculose, ces pays doivent aussi se préparer à faire face à la charge accrue des maladies liées au changement du mode de vie et au vieillissement de la population ».

Le Dr Le Galès-Camus relève néanmoins qu’une grande partie de l’augmentation prévue de la morbidité diabétique est évitable si l’on se préoccupe suffisamment de l’alimentation et de l’exercice physique. Pour cela, l’OMS élabore une stratégie mondiale de l’alimentation et de l’exercice physique afin d’aider les Etats membres à lutter contre le diabète et les autres maladies liées à un régime alimentaire malsain et à un mode de vie trop sédentaire.


Publié le Lundi 24 Novembre 2003 dans la rubrique Santé | Lu 347 fois