Sommaire
Senior Actu

Insuffisance cardiaque : greffe de cellules souches sur une femme de 68 ans !

En octobre 2014, une greffe sur une partie du coeur touchée par un infarctus, couplée à un pontage coronarien a été réalisée sur une femme senior de 68 ans par le professeur Philippe Menasché de l'hôpital européen Georges Pompidou. Il s’agissait d’une première mondiale !


Insuffisance cardiaque : greffe de cellules souches sur une femme de 68 ans !
Le 21 octobre dernier (mais l’information n’a été dévoilée que le 16 janvier 2015), le Professeur Philippe Menasché et son équipe du service de chirurgie cardio-vasculaire de l’hôpital européen Georges Pompidou (AP-HP) ont pratiqué une greffe de cellules cardiaques dérivées de cellules souches embryonnaires humaines, selon un procédé développé par le département de Biothérapies Cellulaires et Tissulaires de l’hôpital Saint-Louis, dirigé par le Pr Jérôme Larghero et grâce aux recherches menées au sein de l’Inserm.
 
La patiente, âgée de 68 ans, souffrait d'insuffisance cardiaque sévère avec altération nette de sa fonction cardiaque à la suite d'un infarctus ancien, mais elle n'était pas au stade ultime qui aurait nécessité une greffe cardiaque ou un coeur artificiel. Aujourd’hui, cette dame se porte bien, son état de santé général s’est nettement amélioré ett aucune complication n'a été observée. Elle est d’ailleurs rentrée chez elle et a repris une activité normale.
 
Rappelons que des essais à partir de telles cellules embryonnaires ont déjà été réalisés dans le monde pour corriger des pathologies de l'oeil, mais c'est le premier test pour l'insuffisance cardiaque, selon ces médecins. Il s’agit là, bien évidemment, d’une avancée prometteuse, porteuse d’espoir pour les malades. Les cellules souches embryonnaires dites « pluripotentes », représentent un fort potentiel thérapeutique car elles sont capables de fabriquer toutes sortes de tissus (cardiaques, musculaires, etc.).
 
Dans le cadre de cet essai clinique, dont la promotion est assurée par l’AP - HP, quatre autres patients souffrant d’insuffisance cardiaque grave bénéficieront de cette thérapie réparatrice innovante.


Publié le Lundi 19 Janvier 2015 dans la rubrique Santé | Lu 4744 fois