Sommaire
Senior Actu

Inspecteur de publicité : job d'appoint pour seniors retraités

Le passage à la retraite est souvent une période difficile à vivre, aussi bien au niveau personnel que financier. FeedBack, une société spécialisée dans le contrôle de la performance publicitaire et de la relation client permet à des seniors retraités de continuer à travailler et d’arrondir leurs fins de mois grâce au métier d’inspecteur de publicité.


L’histoire commence en 1998. Dans un premier temps, cette entreprise s’est tournée vers les jeunes retraités de la police, de la gendarmerie ou de l’armée. Elle les recrutait principalement par le biais des journaux édités pour les membres de ces professions. Cela permettait à ces individus, qui traditionnellement cessent de travailler relativement jeune de toucher un complément de salaire et d’autre part, à FeedBack, de bénéficier de l’expérience de ces hommes qui, comme le souligne Caroline Cugnet responsable du recrutement « ont le profil idéal pour réaliser ce type de travail » : rigoureux, méthodiques, observateurs.

Actuellement, environ 70% des inspecteurs sont des retraités -pour beaucoup des anciens de la police, de la gendarmerie ou de l’armée. Le reste des équipes est constitué de personnes travaillant pour d’autres sociétés d’études et d’enquêtes, par des chômeurs et plus rarement, par des étudiants. « Nous avons choisi de faire appel aux retraités pour leur rigueur, leur conscience professionnelle et leur sens de l’observation » ajoute Caroline Cugnet. Mais les candidats doivent aussi être sociables, avoir une très bonne expression orale, une solide culture générale, une bonne présentation et un bon sens de l’orientation. Enfin, il faut savoir que la plupart des missions nécessitent l’utilisation d’un véhicule, notamment en province.

Bien entendu, dans ce genre de structure, le turnover des contrôleurs est relativement important. Certaines personnes ne conviennent pas, d’autres font un essai ou deux puis décident d’arrêter, « toutefois, il existe des inspecteurs qui travaillent avec nous depuis deux ou trois ans, certains même depuis le début » précise Caroline Cugnet. Ce sont majoritairement des hommes, âgés de 60 à 70 ans. Cependant, des femmes sont maintenant recrutées pour certaines missions, notamment pour les inspections en magasin.

Concrètement, il ne faut pas s’imaginer doubler sa retraite avec ce travail, qui reste, rappelons-le, un travail d’appoint. Il s’agit en effet de missions ponctuelles de quelques heures ou d’un ou deux jours par semaine. Cependant quelques journées d’inspection peuvent arrondir les fins de mois difficiles. Il faut compter 74 euros brut, plus les frais de déplacement et autres frais inhérents à la mission pour huit heures de travail. Les inspecteurs ont le statut de vacataire. Ils sont donc payés au SMIC horaire et bénéficient d’une prime de précarité et d’une prime de congés payés soit 14 % du SMIC en plus.

Si vous n’êtes pas disponible à certaines dates, il vous est toujours possible de refuser la mission. Ces dernières ne vont d’ailleurs pas tarder à s’arrêter pour reprendre maintenant vers la troisième semaine d’août jusqu’à Noël, puis de la mi-février jusqu’à la mi-juillet. La formation des inspecteurs est assurée par Feedback pour chaque type de mission. Elle se déroule à distance par l’envoi d’un fascicule, puis par téléphone.

FeedBack s’annonce comme le premier réseau français d’enquêteurs qualité avec 800 inspecteurs répartis sur l’ensemble du territoire.

Les types de missions : - Distribution boîte à lettres : contrôler sur le terrain la bonne distribution des prospectus en boites à lettres après passage des distributeurs sur une zone déterminée. Ces vérifications sont faites par constat visuel, et si nécessaire par interview auprès des clients.
- Campagnes d’affichages : contrôler sur le terrain le bon affichage des panneaux publicitaires par constat visuel. Clichés photographiques à prendre en cas de problèmes constatés (panneau manquant, autre campagne, qualité de la pose…)
- Animations en grandes surfaces : vérifier sur le terrain le bon respect du cahier des charges de la part de l’animatrice (ponctualité, amabilité, bonne présentation).

Exemple de mission : un hypermarché qui fait distribuer ses catalogues dans les boites à lettres autour de sa zone n’est pas sûr que son prestataire travaille correctement. La société envoie alors des inspecteurs pour interviewer les résidents et effectuer des constats visuels dans les immeubles.

Pour les seniors souhaitant devenir « des inspecteurs de la publicité », envoyez votre CV par courrier ou par mail à :

FEEDBACK
Caroline Cugnet
34 rue Anatole France
92 532 Levallois-Perret Cedex
e-mail


Publié le Mardi 19 Juillet 2005 dans la rubrique Emploi | Lu 53952 fois