Sommaire
Senior Actu

« Initiatives de la bientraitance 2005 » : le prix viennent d’être décernés par la Ville de Paris

La Ville de Paris, par l’intermédiaire de Mme Danièle Hoffman-Rispal, adjointe au maire en charge des personnages âgées, a remis le 17 février dernier les prix aux nouveaux lauréats des « Initiatives de la bientraitance 2005 » qui récompensent les meilleures actions mises en place dans le cadre de la lutte maltraitance des aînés parisiens.


« La Ville de Paris a fait de la lutte contre la maltraitance ou le défaut de bientraitance (négligence) dont peuvent être victimes les personnes âgées, une de ses priorités » indique le communiqué de la mairie. Et d’ajouter que « cela passe notamment par la réaffirmation permanente du droit qu’ont les aînés parisiens à bénéficier de services de qualité tant à domicile qu’en établissement ».

Lancés en 2003 par Mme Hoffman-Rispal, ces récompenses ont pour but de « repérer et valoriser les actions et les projets de tous les acteurs qui s’impliquent auprès des aînés parisiens ». Ainsi, chaque année, le cahier des charges de l’appel à projets est envoyé et diffusé auprès des associations et structures gérontologiques parisiennes au cours de l’été qui ont jusqu’au mois de décembre pour répondre. C’est pourquoi, les initiatives primées la semaine dernière, concernent des projets mis en place en 2005.

Pour cette édition 2005, la mairie a reçu 26 dossiers de candidatures émanant d’associations, de résidences publiques gérées par le Centre d’action Sociale de la Ville de Paris, de résidences privées et associatives, d’hôpitaux ou encore d’un lycée professionnel.

Le jury, présidé par Mme Hoffman-Rispal a fait le choix de classer les prix en trois catégories différentes : vie en établissement ; vie quotidienne, vie à domicile et enfin, loisirs, culture et intergénération. Les critères de sélection retenus étaient les suivants : originalité et innovation du projet présenté, facilité de mise en place pour qu’il puisse être reproduit, intérêt pour les personnes âgées, leur famille voire les professionnels. Rappelons que les distinctions sont honorifiques.

En ce qui concerne la maltraitance des aînés qui résident sur Paris, il existe depuis avril 2003, une antenne téléphonique ALMA, spécialisée dans l’écoute des personnes âgées victimes de maltraitance et dans le suivi de leurs situations. Les seniors et leurs familles peuvent joindre ALMA Paris au 01 42 50 11 25.
« Initiatives de la bientraitance 2005 » : le prix viennent d’être décernés par la Ville de Paris

Les Lauréats 2005

Catégorie vie en établissement : deux lauréats ex-aequo

La Maison de gériatrie associative de la Fondation de Rothschild pour l’atelier de réminiscence qu’elle a mis en place.

Cet atelier est destiné aux personnes en début de maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés. Il se différencie des traditionnels ateliers mémoire proposés dans les établissements qui ont pour objectif de stimuler les fonctions cognitives en s’appuyant sur le raisonnement, la logique et les connaissances. Il fait appel à la mémoire ancienne (généralement bien conservée) et s’appuie sur les émotions afin de faire émerger des souvenirs agréables. Le personnel et les familles des résidents sont associés à ces séances qui ont un caractère préventif grâce à la stimulation qu’elles permettent mais ont également des effets positifs sur l’humeur des résidents et leur capacité à communiquer. Elles permettent également la transmission du passé aux familles présentes.

La Résidence santé Alquier Debrousse pour les séances de « bien-être » des pieds qu’elle propose aux résidents.

Ce type de soins est assez peu proposé dans les établissements pour personnes âgées alors même qu’il est source de plaisir et de détente pour les aînés. Au cours « d’une relaxation à deux » (résident/soignant) les aînés bénéficient d’ un moment de partage privilégié avec le soignant, retrouvent des sensations oubliées de la petite enfance et réintègrent leurs pieds comme un corps de plaisir. Ce service proposé au départ par un seul soignant s’est aujourd’hui développé dans l’établissement grâce à la formation des autres soignants à ce type de soins.

Un prix spécial du Jury :

La résidence Cousin de Méricourt pour la réalisation du livret « Ensemble pour la bientraitance » destiné aux personnels soignants et non soignants.

La réalisation de ce livret destiné à éviter toutes formes de maltraitance a été élaboré par un groupe de travail associant les personnels soignants et non-soignants de l’établissement. Un questionnaire a d’abord été envoyé à tous les personnels pour évaluer leurs connaissances et les sensibiliser à la problématique de la maltraitance. C’est à partir des réponses que le groupe de travail a élaborer le guide afin que celui-ci soit au plus près des situations vécues par le personnel. Cet outil de prévention pratique est diffusé à chaque agent travaillant au sein de la résidence.

Catégorie vie quotidienne, vie à domicile : Deux lauréats ex-aequo

Le Point Paris Emeraude (PPE) 5-6 pour l’intervention à domicile d’une équipe bénévole des personnes âgées isolées

Une équipe de bénévoles formée par le PPE 5-6 est destinée à se rendre au domicile des personnes isolées qui le souhaitent et le demandent afin de les aider dans leurs démarches administratives, réaliser des petits travaux, lutter contre l’isolement mais également prévenir les situations de crise en faisant le lien avec les services sociaux adéquats. Ce service flexible et ponctuel est aujourd’hui un des chaînons manquants de l’aide aux personnes âgées en perte d’autonomie.

L’association Delidemo pour son action de portage de livres au domicile des personnes âgées en perte d’autonomie et ses actions culturelles autour du livre

Grâce à un partenariat avec les bibliothèques, les clubs pour personnes âgées et les associations locales du 12ème arrondissement, Delidemo a développé une activité de portage de livres au domicile des personnes âgées ne pouvant plus se rendre dans les bibliothèques.

Cette action permet de rendre accessible la lecture aux personnes âgées en perte d’autonomie tout en luttant contre l’isolement. Des manifestations tels que des cafés littéraires et des séances de lecture à haute voix sont également programmées tout comme la réalisation par les personnes âgées d’une revue de critique littéraire.

Catégorie sport, culture et intergénération : un lauréat

Le lycée Elisa Lemonnier pour la participation des étudiantes en première année de BTS esthétique-cosmétique au projet de soins de l’Hôpital de gérontologie La Collégiale.

Tous les mois, les étudiantes de première année de BTS esthétique-cosmétique se rendent à l’Hôpital La Collégiale afin de prodiguer des soins esthétiques aux personnes âgées. Elles sont encadrées à la fois par un professeur de pratique professionnelle et par le personnel soignant de l’établissement.

Cette action s’inscrit dans le projet de soins de l’Hôpital et le projet pédagogique du Lycée. Elle permet aux personnes âgées de retrouver estime de soi et dignité ainsi qu’à reconstruire leur image corporelle. Pour les étudiantes, elle a été l’occasion de réfléchir sur la place et le statut des aînés, la communication avec les personnes dépendantes et de changer leur regard sur le vieillissement.


Publié le Jeudi 23 Février 2006 dans la rubrique Social | Lu 6303 fois