Sommaire
Senior Actu

Ilona Elek : championne et vice-championne olympique de fleuret à plus de 40 ans

Ilona Elek, une des plus grandes fleurettistes de l’histoire, aurait eu 100 ans cette semaine. Voici donc l’occasion d’honorer la mémoire de celle qui a remporté deux fois l'or olympique en 12 ans d’intervalle, prouvant ainsi que ni les années ni la guerre ne sont parvenues à diminuer ses capacités, rappelle un communiqué du Comité International Olympique (CIO).


Berlin 1936, trois ans avant la Seconde Guerre mondiale : les appareils électroniques de signalisation des touches font leur apparition dans les tournois d’escrime. Alors âgée de 29 ans, Ilona Elek participe alors à ses premiers Jeux Olympiques. Elle s’illustre dans l’épreuve du fleuret individuel femmes.

Lors de la poule finale, elle remporte la médaille d’or devant l’Allemande Helene Mayer. Une victoire pour Ilona qui devient la première femme hongroise à remporter une médaille d’or olympique ; mais une victoire également contre le national socialisme, Ilona étant juive.

Les deux éditions suivantes des Jeux Olympiques furent annulées en raison de la guerre, mais lors de la reprise des Jeux à Londres en 1948, Ilona Elek devint l'une des deux seules championnes de 1936 à y défendre son titre… âgée cette fois de 41 ans.

Ilona Elek réalise alors l’exploit de conserver son titre malgré l’interruption due à la guerre. Mais la manière dont elle remporta la victoire décupla encore le côté spectaculaire de son couronnement. Dans son avant-dernier assaut, elle était menée par l'Américaine Maria Cerra 2-0 avant de marquer quatre touches d'affilée. Puis elle remporta la médaille d'or en battant la Danoise Karen Lachmann 4-2. Elle devient ainsi la première femme à remporter deux titres olympiques en fleuret individuel.

Helsinki 1952 : malgré ses 45 ans, « âge respectable pour une athlète » remarque le communiqué du CIO, Ilona revient sur la scène olympique. Elle gagne ses vingt premiers assauts, mais finit par être battue par l'Italienne Irene Camber dans le barrage pour la médaille d'or, par une marge d'à peine 4-3. Elle s’empare toutefois de l’argent et devient par la même occasion la médaillée olympique d’escrime la plus âgée de l’histoire.

« La victoire d’Ilona Elek sur ses adversaires, mais aussi sur la guerre et le temps qui passe révèle le pouvoir de l’esprit, la force du mental au-delà de l’entraînement physique nécessaire au succès. Puissions-nous nous en inspirer » conclut le communiqué du CIO.

Site du CIO

Pour aller plus loin, lire aussi :
Kazuyoshi Miura : battre le record de longévité footballistique de Sir Stanley Matthews
Sportifs seniors : Navratilova, 49 ans, s'en va et un basketteur italien de 54 ans revient sur le terrain
Crédit : CIO Collections Musée Olympique/Lothar Rübelt


Publié le Mercredi 16 Mai 2007 dans la rubrique Bien-être | Lu 3120 fois