Sommaire
Senior Actu

Iatrogénie et personnes âgées : quand un laboratoire se mobilise (partie 2)

Teva a réuni un groupe d’experts pluridisciplinaire, composé de représentants d’associations de personnes âgées, de médecins généralistes et spécialistes, de pharmaciens, de psycho-sociologues, de philosophes afin d’analyser le parcours de soin du patient âgé, et en partant de son quotidien, mieux comprendre les comportements entraînant une mauvaise observance, identifier les principaux facteurs responsables et les points de rupture tout au long de la chaîne de soins.


Iatrogénie et personnes âgées : quand un laboratoire se mobilise (partie 2)
Ce travail s’est conclu par la publication en 2014 d’un Livre Blanc. Ce recueil de vingt recommandations (voir encadré ci-dessous) propose des solutions concrètes conçues tant pour les professionnels de santé que pour les patients âgés pour une meilleure observance de leurs traitements.
 
Le programme de prévention Marguerite

Outils de liaison et solutions concrètes sont mises à disposition par le laboratoire pour contribuer à favoriser l’écoute et le dialogue entre les professionnels de santé et les patients âgés polymédiqués.
 
Dès 2014, deux Recommandations du Livre Blanc ont été traduites en actions :

· En réponse à la Recommandation N°5 « Adapter les boîtes de médicaments aux besoins des patients âgés » : mise en place d’un nouveau conditionnement pour la gamme de médicaments génériques, « easybox ».
 
Une des priorités pour le labo fut d’agir sur les boîtes de sa gamme de médicaments génériques afin de répondre aux besoins exprimés des patients ; en terme de lisibilité des boîtes, de visualisation de la forme pharmaceutique, de visualisation de l’heure de prise et de la durée du traitement notamment.
 
· En réponse à la Recommandation N°10 « Encourager médecins et pharmaciens à communiquer avec le patient : mise à disposition du « Calendrier annuel de l’observance ».
 
Il a été constaté que l’observance des traitements fluctue en fonction des saisons. Le calendrier annuel de l’observance permet d’aborder avec le patient, grâce à un message adapté, les problématiques saisonnières de l’observance.
 
En 2015, trois nouvelles Recommandations du Livre Blanc sont mises en oeuvre :

· En réponse à la Recommandation N°17 « Constituer un classeur de liaison entre les patients et les professionnels de santé : mise à disposition de « Mon classeur santé ».
 
Le patient est acteur de sa santé et doit détenir toutes les informations médicales (compte-rendu de consultations, ordonnances diverses, résultats d’analyse, radios…) qui le concernent. Il peut ainsi faciliter le travail des professionnels de santé en vue d’une meilleure prise en charge. « Mon classeur santé » permet de classer ses ordonnances, résultats d’analyse, compte-rendu d’imagerie médicale, courriers des spécialistes, documents personnels… afin d’informer plus précisément le ou les praticien(s) et le pharmacien.
 
· En réponse à la Recommandation N°6 « Diffuser un guide patient pour préparer la consultation chez le médecin généraliste : mise à disposition de « mon mémo santé ».
 
Les patients ne préparent pas suffisamment leur entretien chez le médecin. Intimidés, stressés, fatigués, ils ne se souviennent parfois plus des questions qu’ils voulaient poser. « Mon mémo Santé » aide le patient à préparer sa consultation et à disposer d’un historique de ses différents rendez-vous. Il lui permet de noter les sujets à aborder, d’inscrire l’ensemble des informations et les conseils délivrés par les professionnels de santé rencontrés.
 
· En réponse à la Recommandation N°8 « Partager des Réflexes patient pour une bonne observance : le carnet « réflexes observance ».
 
Le carnet « réflexes observance » s’adresse à l’équipe officinale. Son objectif est d’aider à la détection et à la prévention d’une mauvaise observance de leurs traitements par les personnes âgées. Six marqueurs ont été identifiés comme source d’inobservance : les nouveaux médicaments / nouvelle posologie ; la polymédication ; le changement de professionnels de santé ; les événements de vie : vacances, changement de domicile… ; l’hospitalisation / interventions chirurgicales et enfin, l’autonomie / troubles cognitifs. Pour chacun de ces critères, des questions et solutions associées sont proposées aux pharmaciens qui peuvent alors remettre aux patients une fiche de conseils personnalisés.
 
L'ensemble de ces outils est téléchargeable via un espace Teva dédié à l’observance. On y trouve des conseils pour constituer son classeur de liaison et pour préparer son mémo santé notamment. L'espace Observance Teva s'adapte à tout support : téléphone mobile, tablette, et ordinateur. Ces outils sont disponibles à partir du 15 juillet via la plateforme internet observance et dans les pharmacies partenaires de Teva Laboratoires dès septembre 2015.

Les 20 Recommandations du Livre Blanc

1. Structurer l’ordonnance pour une meilleure observance

2. Encourager l’utilisation d’un plan de prise de médicaments et réconcilier les ordonnances en officine

3. Délivrer les traitements de Maladies chroniques pour 2 à 3 mois en cas de vacances

4. Harmoniser le nombre de comprimés par boîte de médicaments à 28 ou 30 jours

5. Adapter les boîtes de médicaments aux besoins des patients âgés

6. Diffuser un guide patient pour préparer la consultation chez le médecin généraliste

7. Créer le passeport observance pour le patient

8. Partager des « réflexes patient » pour une bonne observance

9. Organiser des groupes de partage d’expériences sur l’observance entre patients

10. Encourager médecins et pharmaciens à communiquer avec le patient selon le « Calendrier annuel de l’observance »

11. Sensibiliser le médecin sur les risques d’inobservance

12. Encourager le médecin à établir un « bilan de l’observance »

13. Renforcer l’accompagnement en officine lors de l’introduction de nouveaux traitements

14. Développer des formations conjointes médecins / pharmaciens sur l’observance à l’université et en formation continue

15. Lancer la journée nationale de l’observance thérapeutique

16. Mettre en place un entretien observance en officine ou au domicile

17. Constituer un classeur de liaison entre les patients et les professionnels de santé

18. Généraliser la conciliation médicamenteuse en sortie d’hôpital

19. Consolider les indices de l’inobservance en officine pour générer une « alerte observance»

20. Développer des rencontres régulières médecins, pharmaciens et infirmières de ville autour de l’observance


Publié le Jeudi 25 Juin 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1091 fois