Sommaire
Senior Actu

Iatrogénèse médicamenteuse : 2ème campagne nationale de prévention pour les seniors

Pour la deuxième année consécutive, Santé en Action, mouvement regroupant les organisations professionnelles de la santé du secteur privé, lance une campagne nationale de prévention destinée à inciter au bon usage du médicament chez les personnes âgées.


Un peu plus d’un an après la première édition de cette campagne, les organisateurs ont souhaité présenter un bilan de cette phase qui a duré de novembre 2004 à novembre 2005, et annoncer la mise en œuvre, dans toute la France, d’un module de Formation professionnelle continue pluridisciplinaire à destination des médecins, pharmaciens, chirurgiens dentistes, infirmières et kinésithérapeutes.

Selon Santé en Action, le bilan de la première phase s'annonce positif. Et d’ajouter que « les outils conçus et validés par le groupe de travail ont été diffusés avec le soutien de dix-sept entreprises du médicament qui ont accepté de mettre à disposition de cette action, leurs délégués à l’information scientifique et médicale ».

D’autre part, un sondage réalisé en juin 2005 semble démontrer qu'un tiers des personnes âgées et près d’un professionnel de la santé sur deux se souviennent de l’action. De plus, parmi les personnes âgées ayant indiqué se souvenir de l’action, 60% déclarent que celle-ci les a incitées à parler davantage de leurs médicaments avec leur médecin et/ou leur pharmacien, ce qui était l’objectif principal de cette première phase.

Pour 2006, un module de formation professionnelle a été conçu en partenariat avec les organismes de Formation Professionnelle (ACFM, AFML, MGFORM, UTIP, UNAFOC et des organismes indépendants) et validé par un programme de douze réunions tests.

L’objectif pédagogique principal n’est pas d’augmenter les connaissances scientifiques des participants (pharmacodynamie, physiopathologie du sujet âgé…), mais de modifier leurs comportements en les incitant à passer d’une vision individuelle de la problématique des accidents iatrogènes chez les personnes âgées, à une vision collective.

Pour y parvenir, la réunion débuteront avec la présentation d’un concept issu des travaux de spécialistes de la sécurité aérienne (le « Swiss Cheese Model »). Ensuite, les participants (médecins, pharmaciens, infirmières, chirurgiens dentistes, kinésithérapeutes) seront mis en position d’experts et devront proposer, à partir de leur expérience pratique, des solutions de sécurité concrètes, permettant de limiter la fréquence et la gravité des effets indésirables évitables liés aux médicaments.

Les solutions proposées lors de toutes les réunions mise en œuvre en France en 2006, seront recueillies et étudiées par un comité d’experts. Elles feront l’objet d’une publication, et d’une proposition de recommandations fin 2006.

Rappelons que la iatrogénèse est une pathologie induite par la mauvaise utilisation de médicaments. Ses conséquences sur les personnes âgées accroissent considérablement les risques de morbidité, de perte d’autonomie, voire de mortalité.

Selon l’Afssaps, les personnes âgées sont particulièrement exposées à ces risques. Ainsi, il a été observé que les évènements indésirables médicamenteux sont deux fois plus fréquents en moyenne après 65 ans et que 10 à 20% d'entre eux conduisent à une hospitalisation.

Pour en savoir plus, lire aussi :

Prévenir les effets indésirables des médicaments chez les personnes âgées
Lancement d’un site grand public sur les médicaments avec une section spéciale senior


Publié le Mercredi 7 Décembre 2005 dans la rubrique Santé | Lu 1494 fois