Sommaire
Senior Actu

IBM modifiera ses plans de pension américains à compter de 2008

La société IBM vient d’annoncer qu’elle allait changer son régime de retraite américain à prestations définies et qu'elle prévoit de modifier la conception de son plan d'épargne à compter de janvier 2008.


Ces changements s'inscrivent dans la stratégie globale d'IBM, qui souhaite orienter la future approche des prestations de retraite vers la structure de coût plus prévisible d'un plan 401(k) (ou plan à cotisations définies) et s'éloigner de ses plans de retraite existants à prestations définies (de type cash balance et pension equity).

Concrètement, ces changements impliquent :
- L'arrêt de l'accumulation des futurs droits dans le cadre des plans de pension à prestations définies de l'entreprise et la préservation totale de toutes les prestations de retraite accumulées par les employés au 31 décembre 2007.
- La modification de la conception de son plan d'épargne 401(k) pour en faire l'un des plus riches du marché américain, en donnant aux participants au plan de pension actuel une contribution annuelle financée par l'entreprise, représentant pas moins de 10 % de leur salaire. Pour offrir cet avantage dans le cadre de son nouveau plan 401(k) Plus, IBM prévoit de doubler la contribution actuelle de l'entreprise dollar pour dollar sur 6 % des reports de salaire maximum et de verser des contributions automatiques supplémentaires de 1 à 4 % du salaire des employés sur leur compte 401(k).
- L'assistance aux participants admissibles au plan de type PEP (Pension Equity Plan) pour qu'ils puissent épargner plus, grâce à une prime annuelle spéciale de 5 % du salaire versée sur leur plan d'épargne 401(k), qui s'ajoute à la contribution financée par l'entreprise représentant jusqu'à 10 % du salaire.
- La garantie d'une participation de 100 % des employés au plan d'épargne 401(k), grâce à l'ouverture de comptes pour les employés qui ne participent pas au plan et le versement annuel de la contribution automatique de l'entreprise (1 à 4 % du salaire) directement sur le compte de l'employé.

Ces changements ne concernent pas les 125 000 retraités actuels d'IBM aux États-Unis, les anciens employés ayant des droits acquis, ni les employés partant en retraite avant le 1er janvier 2008. .../...

« Ces dernières années, IBM a appliqué une stratégie globale pour évoluer vers les plans de retraite à cotisations définies pour les employés existants et les employés nouvellement embauchés », déclare Randy MacDonald, directeur des ressources humaines chez IBM. « Ces modifications sont conformes à cette orientation et elles nous permettront d'avoir des coûts de plans de retraite plus prévisibles, ainsi que des prestations qui restent supérieures (mais plus conformes) à celles de nos concurrents. Nous avons pris ces mesures afin de mieux maîtriser les dépenses liées aux plans de retraite, d'offrir à l'entreprise une position de croissance et d'atout concurrentiel et de préserver les prestations de retraite déjà accumulées par les employés, tout en mettant en place un plan 401(k) d'excellente qualité, qui sera l'un des plus riches du pays et fera référence aux États-Unis. Nous estimons également qu'il s'agit de mesures prudentes et équilibrées, à l'heure où l'incertitude et les directives réglementaires et législatives contradictoires en matière de plans de retraite à prestations définies règnent aux États-Unis », conclut Randy MacDonald.

L'entreprise enregistrera une charge exceptionnelle avant impôts, liée à ces modifications du régime de retraite, d'environ 270 millions de dollars au quatrième trimestre 2005, suite à la compression des plans à prestations définies. IBM estime que la modification des plans aux États-Unis annoncée, ainsi que les modifications des plans de retraite 2006 à l'étude dans plusieurs autres pays, permettront de réduire les dépenses mondiales liées aux plans de retraite de 450 à 500 millions de dollars pour 2006, et 2,5 à 3 milliards de dollars pour la période 2006-2010, d'après les hypothèses de retraite de fin d'exercice 2005.

Malgré ces actions globales, l'entreprise affirme qu'elle prévoit une poursuite de l'augmentation des dépenses mondiales liées aux plans de retraite 2006 par rapport aux niveaux de 2005 (de 400 à 500 millions de dollars), en excluant l'impact des charges exceptionnelles de 2005. Les plans de pension américains à prestations définies d'IBM cesseront d'accumuler de nouveaux droits à compter du 31 décembre 2007. Tous les droits accumulés jusqu'à la fin de l'exercice 2007 par les participants à ses plans de retraite de type pension equity et cash balance seront préservés à compter de cette date. Les participants pourront bénéficier de ces droits lorsqu'ils quitteront IBM, en vertu des mêmes conditions de versement que celles en vigueur actuellement.

Les droits prévus conformément au plan 401(k) Plus, débutant en janvier 2008, sont les suivants :
- Les participants au PEP (Pension Equity Plan) reçoivent une contribution égale dollar pour dollar sur les 6 premiers % du salaire différé et une contribution automatique de la société de 4 %, pour un total de 10 % du salaire. Les participants admissibles au PEP reçoivent une prime annuelle spéciale de 5 % du salaire.
- Les participants au régime dit du « solde de caisse » (Cash balance) reçoivent une contribution égale dollar pour dollar sur les 6 premiers % du salaire différé et une contribution automatique de la société de 2 %, pour un total de 8 % du salaire.
- Les employés embauchés après le 31 décembre 2004 reçoivent une contribution égale dollar pour dollar sur les 5 premiers % du salaire différé et une contribution automatique de la société d'1 %, pour un total de 6 % du salaire.

Les plans de retraite américains à prestations définies d'IBM étaient entièrement capitalisés (supérieurs à la valeur future des engagements (PBO, Projected Benefit Obligation)), avec plus de 48 milliards de dollars en actifs à la fin de l'exercice 2005. Aucune participation de financement n'a été effectuée dans le plan américain au cours du quatrième trimestre 2005.

Le plan 401(k) d'IBM, avec plus de 26 milliards de dollars d'actifs, est le plus important des États-Unis. Plus de 90 % des employés d'IBM aux États-Unis participent à ce plan et 88 % de ces participants diffèrent déjà au moins 6 % de leur salaire. Ce plan 401(k) offre également des frais de gestion très peu élevés par rapport aux autres plans, une épargne automatique, toute une gamme d'outils d'investissement, la possibilité d'un passage vers un paiement par annuité et une protection contre l'invalidité.


Publié le Mardi 10 Janvier 2006 dans la rubrique Retraite | Lu 1286 fois