Sommaire
Senior Actu

I Feel good, une bonne façon de finir l’année en beauté, chronique de Serge Guérin

En juin dernier, j’avais centré ma chronique hebdomadaire pour Senioractu.com sur « Filmer le grand âge ». J’écrivais combien le cinéma est un très bon medium pour saisir comment se forge le regard social sur un événement ou une situation.


Je notais dans cette chronique, la multiplication ces dernières années des films mettant en avant de vieilles personnes, traitant de la question d’Alzheimer ou abordant le désir.

Je parlais de mon bonheur d’avoir découvert deux regards formidables de jeunes artistes « Les mille et une nuits blanches de Ferudja et Reda du Blanc Mesnil », de David Gheron et « Je m’appelle Margueritte et j’ai 97 ans » d’Alban Nelva-Pasqual.

Je sais d’ailleurs qu’Alban poursuit son travail et va proposer une suite à ce premier film.

Depuis, d’autres films ont été présentés sur le grand écran, en particulier 7ème Ciel qui met en scène la rencontre amoureuse et l’amour physique de deux sexagénaires.

Une autre marque de l’évolution du regard porté sur les plus âgés nous est donnée par un film qui met en scène le quotidien de Young@Heart, une chorale où les chanteurs ont 80 ans de moyenne d’âge et vont de par le monde casser les représentations bien datées de l’âge.

Dès le 24 décembre prochain sortira sur les écrans, I Feel good, un film magnifique où de formidables vieux jouent collectif pour faire ensemble une chorale détonante. Autour de ce projet qui mobilise des octogénaires, Stephen Walker semble vouloir montrer que la force des projets et la puissance de l’humour concernent tous les âges.

D’ailleurs la chorale est loin de rester confinée au monde des plus âgés et se mêle volontiers avec d‘autres générations, d’autres cultures. Il est intéressant, aussi, de voir que le répertoire de ces joyeux drilles s’affranchit des dogmes générationnels : il va des Clash à Coldplay... Nous voilà loin des références obligées. Les seniors, même les SeFra - les seniors fragilisés-, sont loin de former une entité homogène et coupée du réel.

Ce qui me semble aussi intéressant tient au fait que des étudiants, des journalistes m’ont alerté sur la sortie de ce film. Certes, les uns et les autres m’associent facilement à toute l’actualité concernant la société des seniors, mais cela montre aussi une attente et l’évolution du regard que les jeunes générations portent sur la question du vieillissement. Yes, I Feel good !

Serge Guérin
Professeur à l’ESG, vient de publier Vive les vieux !, Éditions Michalon
I feel good


Publié le Lundi 22 Décembre 2008 dans la rubrique Chroniques | Lu 1943 fois