Sommaire
Senior Actu

Hypertension : un vaccin en cours de développement au Japon

Des scientifiques japonais de l’Université d’Osaka travaillent actuellement à la mise au point d’un vaccin qui permettrait de lutter, à terme, efficacement contre l’hypertension grâce à deux injections par an. Une véritable (r)évolution dans la prise en charge de cette maladie chronique !


Hypertension : un vaccin en cours de développement au Japon
L’hypertension artérielle (HTA) est la principale maladie chronique en France. Elle touche près de douze millions de personnes et représente le premier motif de consultations en médecine générale. Ainsi, on sait que près de 41 millions de consultations annuelles sont liées à l’hypertension artérielle. D’autre part, on estime que 70% des hypertendus sont âgés de 60 ans et plus, qu’elle est responsable de 120.000 infarctus par an et de 130.000 accidents vasculaires cérébraux…
 
La prise en charge de l’HTA nécessite des visites régulières chez le médecin… De six à dix fois par an, soit pour renouveler son ordonnance, soit pour soigner les maladies fréquemment associées à l’hypertension. De son contexte, se pose le problème de l’observance du traitement parfois laissé de côté par les malades. D’où l’intérêt d’un vaccin !
 
C’est ce sur quoi travaillent actuellement les Japonais. En effet, des chercheurs de l’Université d’Osaka auraient réussi à mettre au point un vaccin contre l’hypertension ; un vaccin à ADN à base d’angiotensine qui fonctionnerait grâce aux mécanismes de mémoire immunitaire.
 
Pour l’instant, les résultats des essais pratiqués sur des souris se sont montrés positifs. Ainsi, les petits  rongeurs de laboratoire traités avec ce vaccin auraient montré une tension inférieure d'environ 20% en moyenne par rapport au groupe de contrôle, et ce, pendant de six mois.
 
Les Japonais espèrent démarrer les essais cliniques sur l’homme d’ici deux ou trois ans. A terme, si tout marche bien, deux injections annuelles pourraient suffire pour réduire l’hypertension. Encore faudra-il aller chez le médecin pour se faire piquer ! Mais ce serait déjà une grande avancée dans le traitement de cette maladie chronique ! 


Publié le Lundi 8 Juin 2015 dans la rubrique Santé | Lu 1694 fois