Sommaire
Senior Actu

Hypertension : près de 12 millions de malades chroniques en France, ne la banalisons pas !

D'après la dernière étude FLAHS 2012 sur l’hypertension en France réalisée par Kantar Health à la demande du Comité Français de la Lutte contre l’Hypertension Artérielle (CFLHTA), presqu’un tiers (30%) de la population française âgée de plus de 35 ans est traitée par un médicament antihypertenseur, soit 11,4 millions de personnes. Pour autant, seulement 54% des hypertendus traités suivraient parfaitement leur traitement et environ 50% des patients sous traitement possédant un appareil d’automesure seraient contrôlés.


« Notre objectif, avec la Direction générale de la Santé (DGS), la société Française d’Hypertension artérielle, et la société Française Neurovasculaire, est de contrôler 70% d’hypertendus en 2015 » réaffirme le docteur Bernard Vaïsse, président du CFLHTA et cardiologue à l’hôpital de la Timone à Marseille.

Et de rappeler que : « l’hypertension est la première maladie en France avec pour conséquences 120.000 infarctus et 130.000 accidents vasculaires cérébraux, premiers motifs de handicap dans notre pays ».

C’est aussi une pathologie dans laquelle les traitements médicamenteux fonctionnent et « s’inscrivent comme des prolongateurs de vie. » Pour le professeur Xavier Girerd, cardiologue à la Pitié-Salpêtrière « les traitements plutôt bien perçus par les patients progressent continuellement. Les comprimés mêlant trois médicaments doivent faciliter l’observance du traitement en le rendant moins contraignant ».

A l’occasion de la Journée Nationale de Lutte contre l’Hypertension Artérielle (HTA), qui s’est tenue le 18 décembre dernier, le CFLHTA a lancé sa nouvelle campagne « Hypertendus : suivez le guide ! » pour rappeler aux patients l’importance de bien surveiller leur hypertension grâce à l’automesure tensionnelle, de mieux comprendre et donc de suivre scrupuleusement leur traitement et d’avoir une meilleure hygiène de vie.

« Cette démarche de sensibilisation est d’autant plus légitime, qu’il est à craindre que suite au retrait de l’hypertension sévère des ALD, les patients ne soient tentés ou contraints de renoncer aux soins » s’inquiète le Professeur Jean-Jacques Mourad, hypertensiologue à l'hôpital Avicenne de Bobigny.

Plus concrètement, le livret, outil de la campagne, donne des conseils pratiques destinés aux hypertendus, dont une partie sous forme de jeux pédagogiques pour les aider à contrôler leur pression artérielle. Il est disponible pour les particuliers sur le site www.comitehta.org et pour les professionnels de santé en commande spéciale.


Publié le Mardi 25 Décembre 2012 dans la rubrique Santé | Lu 1405 fois