Sommaire
Senior Actu

Hypertension artérielle : la Mutualité Française lance une expérimentation de prévention

A l’occasion du deuxième Conseil national des mutuelles réuni le 15 avril 2010 au Palais de la Mutualité à Paris, les mutuelles santé de la Mutualité Française ont annoncé le lancement, à la rentrée 2010, d’une expérimentation sur la prévention de l’hypertension artérielle qui ciblera les hommes de 45 ans et plus et les femmes de 50 ans et plus.


L’hypertension artérielle est une maladie chronique qui touche huit à onze millions de Français, soit près d’un tiers (30%) de la population adulte. Cette pathologie, très répandue, représente un facteur de risque majeur d’accident vasculaire cérébral, d’infarctus du myocarde, de diabète ou d’insuffisance rénale chronique.

Et c’est bien pour réduire tous ces risques que cette expérimentation vise à éviter ou retarder la survenue de l’hypertension artérielle. Selon les responsables de ce projet : « elle doit permettre de réduire le nombre de malades et ainsi diminuer les dépenses de santé évitables liées à cette maladie, notamment par l’action sur les facteurs de risque ».

Dans cet esprit, dans le courant de l’automne 2010, les six mutuelles expérimentatrices* proposeront à leurs adhérents de suivre un nouveau programme d’éducation thérapeutique et de réduction des risques d’hypertension artérielle. « Il est, en effet, scientifiquement prouvé que les changements d’habitude, comme la pratique d’une activité physique régulière, l’arrêt du tabac, la réduction de la consommation d’alcool ou encore la réduction de la consommation de sel sont des règles hygiéno-diététiques efficaces pour réduire, voire normaliser la tension artérielle en amont et/ou en complément d’un traitement médicamenteux » soulignent encore les responsables de cette campagne de prévention.

Plus concrètement, ce programme ciblera les hommes âgés de plus de 45 ans et les femmes âgées de plus de 50 ans qui présentent des risques cardio-vasculaires. Il sera proposé aux adhérents volontaires qui résident dans le sud de Paris et à Saint-Etienne. Il s’articulera autour de trois modules : un module d’éducation thérapeutique et un module d’activité physique adaptée qui se dérouleront dans les centres de santé mutualistes, auxquels s’ajoutera, au choix pour l’adhérent, un module d’arrêt du tabac ou d’équilibre alimentaire, qui sera délivré dans le cadre des services de soutien personnalisé de Priorité Santé Mutualiste.

Ce programme (cofinancé par l’assurance maladie) durera un an, en lien étroit avec le médecin traitant qui aura donné au préalable son accord pour la participation de son patient.

Rappelons que la Mutualité Française fédère la quasi-totalité des mutuelles santé en France. Six Français sur dix sont protégés par une mutuelle de la Mutualité Française, soit près de 38 millions de personnes et quelque 18 millions d’adhérents. Organismes à but non lucratif, ne pratiquant pas la sélection des risques et régis par le code de la Mutualité, les mutuelles interviennent comme premier financeur des dépenses de santé après la Sécurité sociale.

*Eovie, Matmut Mutualité, la Mgefi, la Mgen, la Mutuelle Familiale et Prévadiès


Publié le Mercredi 28 Avril 2010 dans la rubrique Santé | Lu 2556 fois