Sommaire
Senior Actu

Hollywood mène la vie dure aux actrices de plus de 40 ans

On assiste à un certain mécontentement chez les actrices américaines de 40 ans et plus. Il y a deux ans, Rosanna Arquette réalisait un film-documentaire sur le sujet , plus récemment Andie MacDowell (45 ans) critiquait le culte de la beauté promu par l’industrie du 7ème art et Sharon Stone (48 ans) refusait de tourner nue pour Basic Instinct 2. Maintenant, Melanie Griffith (48 ans) indique que l’on ne lui propose plus aucun rôle…


Hollywood mène la vie dure aux actrices de plus de 40 ans
Même si l’on peut difficilement se sentir peiné face à ces vedettes qui ne trouvent plus de travail, il n’en reste pas moins vrai que les temps semblent difficiles pour ces actrices américaines qui s’approchent de la cinquantaine.

Ainsi, depuis huit ans environ, Melanie Griffith avoue qu’elle rencontre les pires difficultés à décrocher un rôle, elle qui pourtant, évolue dans le milieu du cinéma depuis une trentaine d’années. Elle a en effet commencé très jeune, à l’âge de 18 ans, dans le film « La Fugue » (Night Moves) d’Arthur Penn en 1975.

Ainsi, la femme de l’acteur espagnol Antonio Banderas révèle dans une récente dépêche de Bang Media International « qu’après 32 ans dans le cinéma, c’est curieux de ne plus pouvoir exercer son métier, de ne plus donner d’interview et de ne plus recevoir de scénarios. C’est effrayant, triste et humiliant ». Et la star d’ajouter « c’est une situation difficile à vivre. C’est dommage car on devient meilleur en vieillissant. Cependant, on s’aperçoit que cette industrie préfère le visage d’une jeune femme d’une vingtaine d’années plutôt que la sensibilité et l’esprit d’une femme de 40 ou 50 ans ».

Elle évoquait encore récemment les difficultés auxquelles elle se trouve confrontée lors d’un show télévisé : « Je me souviens lorsque j’avais une trentaine d’années, les femmes de quarante ans me disaient que passé ce cap, une carrière était terminée. Je n’y croyais pas. Je pensais qu’elles ne cherchaient plus, qu’elles avaient laissé tomber. Pourtant, je dois admettre que c’est la triste réalité. A moins de s’appeler Meryl Streep, il n’existe pas beaucoup de rôles pour les femmes matures » conclut l’actrice.

Hollywood mène la vie dure aux actrices de plus de 40 ans
Il y a quelques temps, l’actrice et mannequin Andie MacDowell (qui vante tout de même les crèmes L'Oréal) protestait elle aussi contre le culte de la jeunesse et cette obsession hollywoodienne pour le Botox. Elle estimait que la génération des acteurs issus du baby-boom devait exiger que les castings soient plus en phase avec la réalité de la pyramide des âges. « C'est toute une mentalité qui doit évoluer. Mais je pense que les choses commencent à bouger » indiquait-elle.

Elle évoquait enfin son admiration pour la performance de Diane Keaton dans « Tout peut arriver », une comédie romantique avec Jack Nicholson, dans laquelle l'actrice, âgée de 58 ans apparaît nue.

En revanche, à 48 ans, l’actrice américaine Sharon Stone, qui vient d’adopter son deuxième enfant, a estimé qu’elle était désormais trop âgée pour jouer des scènes torrides devant une caméra. Même pour le tournage de la suite du célèbre Basic Instinct. Elle a donc imposé à la production l’utilisation d’une doublure au corps « zéro défaut » qui la remplace plus avantageusement lors des scènes de sexe.

Il est vrai qu’aux Etats-Unis, les rôles écrits pour des femmes matures sont rares. Selon une étude menée par Martha M. Lauzen, professeur de communication à l’université de San Diego, plus de la moitié des hommes dans les films sont âgés de 35 ans ou plus, contre seulement 8 % des femmes.

Cependant, toute généralité a ses exceptions et celle ci n’échappe pas à la règle : on peut noter les succès récents d’actrices comme Meryl Streep 56 ans, Julianne Moore 44 ans, Jessica Lange 56 ans, ou encore de Susan Sarandon 59 ans.

Mais il reste de toutes façons plus difficile pour ces femmes, d’envisager une carrière au-delà de la soixantaine : « il y a plus de dignité face au vieillissement en France et en Angleterre par exemple où plus de femmes ont des belles carrières dans leur soixantaine. Ici à cet âge on a Gene Hackman, Al Pacino ou Sean Connery » explique l’actrice Tracey Ullman 46 ans.


Publié le Jeudi 1 Septembre 2005 dans la rubrique Culture | Lu 32761 fois