Sommaire
Senior Actu

Hauts-de-Seine : un département pionnier dans la lutte contre Alzheimer

A l’occasion de la Journée mondiale Alzheimer qui se tient aujourd’hui, le 21 septembre 2015, revenons sur les mesures mises en place par le département des Hauts-de-Seine (92) près de Paris pour lutter contre cette maladie neurodégénérative. Détails.


De nos jours en France, plus de 850.000 personnes sont atteintes de la maladie d'Alzheimer. Et compte-tenu du vieillissement de la population, elles seront plus de deux millions en 2040... Naturellement, Paris et la région parisienne, du fait d’un grand nombre de seniors sont particulièrement touchées…
 
Dans ce contexte, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine a été le premier département francilien à mettre en place un « Plan départemental Alzheimer » en 2010. Plus concrètement, le département a développé des actions innovantes en faveur des patients âgés atteints par la maladie d'Alzheimer. Voici ci-après les grandes mesures à disposition des ainés dans les Hauts-de-Seine.
 
Accueil de jour

Afin de soulager les aidants et les proches des personnes atteintes par la maladie, le département soutient la création d'unités d'accueil de jour, permettant ainsi d'améliorer la prise en charge à domicile. Actuellement, 21 accueils sont autorisés dans le département, représentant 244 places.
 
Diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer dans les Hauts-de-Seine (DPMA 92)

Depuis 2007, le Conseil départemental a mis en place un dispositif d'aide au diagnostic. Une démarche médicale et médico-sociale, pour chaque personne  demandant l'APA à domicile, est associée à des temps de formation et d'information auprès des médecins généralistes du département. Depuis le début de l’opération, plus de 33.500 évaluations ont été réalisées. Elles ont contribué à l'établissement de plus de 1.600 diagnostics de la maladie.
 
« Questions de famille » : des informations et des réponses en ligne sur hauts-de-seine.fr

Ce service en ligne, consultable sur le site du Conseil départemental est ouvert depuis septembre 2011 et apporte des réponses aux grandes questions que se posent les familles, en relation avec l'action sociale, première compétence du Département.
 
Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Le développement d'établissements pour ce type de pathologie se poursuit. Depuis 2010, le Département n'autorise plus l'ouverture d'établissement sans intégrer la dimension de la maladie d'Alzheimer dans le projet de la structure. 


Publié le Lundi 21 Septembre 2015 dans la rubrique Santé | Lu 870 fois