Sommaire
Senior Actu

Hauts-de-Seine : dépistage gratuit des facteurs de risque cardiovasculaire le 26 septembre dans le département

Ce 26 septembre 2010 marque la journée mondiale du cœur. Dans cette optique, le département des Hauts-de-Seine (via la Cnamts), propose à ses assurés de bénéficier d’un dépistage gratuit des facteurs de risque cardiovasculaire.


Les décès dus aux maladies cardiovasculaires représentent encore 29 % des décès en France. C’est la seconde cause de mortalité derrière les cancers. Les personnes les plus touchées sont les femmes (32%) et les plus de 65 ans (33%). C’est pourquoi, le risque cardiovasculaire figure au premier rang des thèmes de prévention de l’Assurance Maladie.

Depuis 2006, la caisse d’Assurance Maladie des Hauts-de-Seine, en partenariat avec le service de cardiologie de l’Hôpital Ambroise Paré de Boulogne-Billancourt et les biologistes des Hauts-de-Seine propose aux femmes de 46 à 70 ans et aux hommes de 36 à 60 ans un dépistage gratuit et personnalisé.

Plus de 300.000 Alto-séquanais (les habitants des Hauts-de-Seine) sont ainsi concernés par cette campagne, qui se déploie sur treize sites dans le département, avec la coopération des municipalités d’Antony, Asnières-sur-Seine, Bagneux, Boulogne-Billancourt, Châtillon, Colombes, Gennevilliers, Issy-les-Moulineaux, Le Plessis-Robinson, Nanterre, Montrouge, du centre de Santé San Fernando de Neuilly-sur-Seine et de l’hôpital Foch de Suresnes.

« Le taux de réponse de 20% à l’invitation adressée par la caisse marque le succès de ce programme » affirme le communiqué du département. Et la découverte de nombreux facteurs de risque liés à l’hypertension artérielle, au diabète ou à une hypercholestérolémie conforte sa légitimité. Enfin, le taux de satisfaction des assurés dépistés, supérieur à 90%, démontre qu’il leur apporte des informations concrètes.

Bilan

Plus de 40 % des personnes dépistées présentent au moins 2 facteurs de risque dont l’obésité abdominale (38%), les dyslipidémies (22%), le tabac (20%), l’hypertension artérielle (20%), l’obésité (20%) et le diabète (3%).

Et 10% des patients consultés, présentaient un haut risque cardiovasculaire de développer une pathologie à dix ans.

Au terme de ce dépistage, il a été constaté que plus d’un patient sur deux a consulté son médecin traitant, ce qui constitue un résultat encourageant.

En pratique

Le dépistage est proposé gratuitement aux femmes de 46 à 70 ans et aux hommes de 36 à 60 ans.
Il se déroule en plusieurs étapes :
- transmission d’un questionnaire d’auto-évaluation aux personnes concernées,
- envoi d’une invitation accompagnée d’un bon de prise en charge,
- réalisation du bilan sanguin dans un laboratoire agréé, choisi par l’assuré, pris en charge par la CPAM 92,
- consultation de dépistage par un médecin de la caisse,
- séance d’information sanitaire.

Á l’issue de la consultation de dépistage, les résultats sont remis au patient et, avec son accord, à son médecin traitant.

Parlez-en à votre médecin traitant et bénéficiez du dépistage gratuit en faisant votre demande :
par téléphone au 01 78 66 11 83
par courriel prevention-sante@cpam-nanterre.cnamts.fr


Publié le Vendredi 24 Septembre 2010 dans la rubrique Santé | Lu 2848 fois