Sommaire
Senior Actu

Hauts-de-Seine : Subventions exceptionnelles pour la climatisation de 2 maisons de retraite

Deux maisons de retraite des Hauts-de-Seine (92), l’une située à Nanterre et l’autre à Bois-Colombes, ont bénéficié de subventions exceptionnelles de la part du département afin de climatiser les pièces collectives.


Hauts-de-Seine : Subventions exceptionnelles pour la climatisation de 2 maisons de retraite
Dans le cadre du plan Turquoise 92, le conseil général finance la climatisation d’une salle collective pour tous les établissements de type maison de retraite, de long séjour ou foyer-logement qui en ont fait la demande.

Lors de la séance publique du 23 juin 2006, le conseil général a ainsi attribué des subventions exceptionnelles à deux associations pour la climatisation d’établissements situés à Bois-Colombes et Nanterre. .../...

« Sainte-Marthe » à Bois-Colombes

Une subvention de 9.078 euros a été allouée à l’association « Isatis » du Kremlin-Bicêtre pour l’installation d’un équipement de rafraîchissement d’air. Ce montant représente 20 % du coût de l’opération s’élevant à 45.391 euros TTC (42.733 euros pour le lot chauffage/rafraîchissement et 2.658 euros pour la climatisation du poste d’accueil). Les travaux retenus concernent principalement la salle de restaurant du rez-de-chaussée et le grand salon du dernier étage côté terrasse. Précisons que « Sainte-Marthe » est un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

« La Chamade » à Nanterre

Une subvention d’un montant de 3.787 euros a été allouée à l’association « La Vie active » pour des travaux de climatisation de l’unité de vie Alzheimer. Ce montant représente 20 % du coût de l’opération dont le coût global s’élève à 18.934 euros TTC. Une subvention de la direction départementale de l’Action sanitaire et sociale est escomptée à hauteur de 6.332 euros, la partie restante étant financée sur les fonds propres de l’association. Précisons que « La Chamade » à Nanterre est un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Ce que dit la loi

Depuis août 2004, tous les projets d’autorisation de création d’établissement accueillant des personnes âgées dépendantes sont soumis à l’obligation de disposer d’une pièce rafraîchie.
Au mois de juin 2006, tous les établissements de type maisons de retraite et de long séjour des Hauts-de-seine en sont équipés.

Le texte de loi (Journal officiel du 22 septembre 2004 - Edition numéro 0221)


Publié le Lundi 17 Juillet 2006 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 3333 fois