Sommaire
Senior Actu

Haïti : les personnes âgées encore plus en danger

Alors qu’Haïti commence à faire le bilan du séisme qui a eu lieu le 12 janvier dernier (les premiers chiffres annoncent 150.000/200.000 morts), que par ailleurs les travaux de déblaiements se poursuivent et que les opérations humanitaires s’intensifient, revenons sur le sort des personnes âgées... Qui comme à chaque catastrophe naturelle, sont les premières victimes.


Tsunami, tempête tropicale, séisme, etc. Ces terribles caprices de la nature entrainent systématiquement des milliers et des milliers de morts… Hommes, femmes, enfants : nous sommes bien évidemment tous en danger face aux colères de la planète. Pourtant, il convient de rappeler que ce sont toujours les aînés qui sont les premiers touchés par ces catastrophes naturelles !

C’est d’ailleurs ce qu’illustre une récente dépêche de l’AFP qui prend l’exemple de l’Asile Communal de Port-au-Prince, une maison de retraite où vivent 71 personnes âgées. Ces retraités « vivent l'un des moments les plus terribles de leur longue existence et attendent toujours qu'on leur vienne en aide. (…) Plus de dix jours après le séisme, les vieillards attendent des vivres, des soins et des médicaments ». Toujours selon cette dépêche, cinq personnes ont péri dans le bâtiment réservé aux femmes et deux autres retraités sont décédés des suites de leurs blessures depuis le séisme.

« Ces gens sont dans un état désespéré. Il faut donc que nous les aidions », a indiqué à l'AFP l’une des responsables de l'organisation caritative HelpAge International, dédiée aux personnes âgées. « Souvent, les gens se concentrent sur les enfants ou les femmes enceintes et les personnes âgées sont oubliées ».

Rappelons qu’une étude de l’Association américaine pour la défense des retraités (AARP), intitulée « We can do better », datant de 2006, indique qu’en cas de catastrophe naturelle, 15% des personnes âgées de 50 ans et plus ne sont pas capables de s’en sortir seules, sans une aide extérieure (autre que la famille ou les proches)… un pourcentage, qui bien entendu, augmente avec l’âge.

« Les récentes tragédies nous rappellent que nous sommes tous en danger, mais que le risque est encore plus grand pour les personnes âgées ou handicapées » soulignait à cette époque Bill Novelli, président de l’AARP.


Publié le Lundi 25 Janvier 2010 dans la rubrique Société | Lu 2451 fois