Sommaire
Senior Actu

HIFU : un lifting à la pointe du progrès

Pour rajeunir le regard, traiter le relâchement de la peau du front et des tempes, restaurer l’ovale du visage ou affiner le double-menton et le cou, il existe aujourd’hui une nouvelle technologie médicale ne nécessitant ni injection de produits, ni intervention chirurgicale : le lifting médical par Ultrasons Focalisés de Haute Intensité (HIFU).


A la pointe de l’innovation médicale, la technologie HIFU est utilisée depuis longtemps dans différents domaines médicaux, notamment en oncologie dans le traitement de certaines tumeurs. Faisant l’objet de nombreuses publications scientifiques et agréée par la FDA (Food and Drug Administration) aux USA, l’efficacité de cette technique médicale est aujourd’hui reconnue dans le monde entier dans les indications anti-âge.
 
En utilisant l’énergie ultrasonique, la technologie HIFU permet d’agir sur chaque couche de la peau pour procéder à une remise en tension des tissus relâchés. En une ou deux séances, les médecins permettent à leurs patients de bénéficier d'un lifting médical, non chirurgical et non invasif, et donc sans éviction sociale.
 
Comme le souligne Pierre Jouanny, directeur du Centre Laser Sorbonne : « grâce aux HIFU, on obtient un effet lifting profond. Ce traitement permet en effet d’obtenir un effet lifté, tonifié et densifié des tissus à la manière d’un lifting, sans anesthésie, sans chirurgie et sans risque. En quelques semaines la production d’un nouveau collagène produit un lissage cutané qui s’installe dans la durée. Au bout de 2 à 4 mois, l’aspect global du visage est rajeuni et, si le relâchement cutané du visage fait partie du vieillissement naturel humain, les effets du protocole perdurent généralement 2 à 3 ans ».
 
Dans la pratique, cette techno agit par ultrasons sur les tissus relâchés du système musculo-aponévrotique superficiel (SMAS) qui solidarise les muscles et soutient la peau du visage. C’est d’ailleurs ce même SMAS que les chirurgiens ciblent lorsqu’ils pratiquent un lifting au bloc opératoire. Plus concrètement, le « lifting médical » du visage crée, grâce à l’effet micro-thermique des ultrasons, de très nombreux points de coagulation à différents niveaux de profondeur, dans l’épiderme à 1,5 mm, dans le derme profond à 3mm et dans le SMAS à 4,5mm. Ces ultrasons focalisés permettent ainsi de stimuler la régénération cutanée et la néo-collagénèse.
 
Et Pierre Jouanny de poursuivre : « cette technique non ablative et non chirurgicale répond tout à fait aux besoins de nos patients. Outre le fait qu’une ou deux séances peut traiter l’ensemble du visage pour un relâchement cutané moyen, le patient peut reprendre immédiatement ses activités professionnelles et sociales sans les effets secondaires lourds d'une chirurgie. De plus, l’Ultraformer III peut être utilisé toute l'année, sur les femmes comme sur les hommes, sur tous phototypes (peau claire comme peau foncée) et même sur peau bronzée ».
 
Bien évidemment ce traitement ne s'adresse qu'aux patients souffrant d'un relâchement cutané modéré. A noter : en fonction des zones traitées, une séance dure de 15 minutes à une heure et coûte de 200 à 1 200 euros.


Publié le Mercredi 21 Décembre 2016 dans la rubrique Bien-être | Lu 2817 fois