Sommaire
Senior Actu

Guatemala : ouverture d’une prison pour seniors et handicapés

Afin de permettre aux prisonniers seniors et/ou handicapés de purger leurs peines dans les meilleures conditions possibles, le Système Pénitentiaire (SP) guatémaltèque vient d’inaugurer une prison adaptée à cet type de condamnés, indique un récent article du quotidien local PrensaLibre.com


Cette prison spéciale senior se trouve dans l’enceinte du centre de détention Granja Penal de Pavón qui se situe dans la ville de Fraijanes, située à une quarantaine de kilomètres de la capitale, dans le sud-est du pays.

Selon la responsable de cet établissement, 45 prisonniers âgés accomplissant de longues peines de prison pour enlèvement, vol aggravé, viol ou parricide seront enfermés dans cette nouvelle structure. Et de préciser que « ce centre vise à se mettre en conformité avec la nouvelle Loi du Système Pénitentiaire qui mentionne que les détenus seniors doivent bénéficier d’un traitement spécial ».

Selon la législation, ces prisonniers devraient profiter de soins médicaux et d’un régime alimentaire adapté à leur santé. Par ailleurs, les responsables du SP affirment que chaque prison du pays est désormais dotée de structures permettant d’accueillir les prisonniers âgés.

Rappelons que de plus en plus de pays mettent en place ces structures spécifiques destinées à recevoir les prisonniers âgés. C’est d'ores et déjà le cas en Corée du sud, au Japon, en Allemagne, aux Etats-Unis ou encore en Grande-Bretagne.
Guatemala : ouverture d’une prison pour seniors et handicapés

Une nécessaire adaptation des prisons japonaises

Compte tenu de l'évolution démographique d'une part et de la criminalité senior qui augmente d'autre part, les quelques soixante-dix centres pénitenciers japonais commencent à s'adapter aux nouveaux besoins de ces détenus âgés.

Certains sont maintenant équipés de rampes pour les fauteuils roulants, de poignées dans les salles de bains et des infirmières spécialement formées aident les prisonniers à prendre leurs repas.

« Il ne faut pas pour autant considérer que les prisons deviennent des maisons de retraite » précise cependant un employé du ministère de la Justice. Les prisonniers âgés, même s'ils sont diminués physiquement ou intellectuellement, doivent continuer à travailler. Leurs tâches sont simplement allégées, simplifiées ou alors ils réalisent moins d'heures.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Lancement des prisons seniors en Corée du sud
Adaptation des prisons japonaises au vieillissement des détenus
Vieillissement de la population carcérale en Californie
Allemagne - Le pays est confronté à l'augmentation du 'crime senior


Publié le Mardi 31 Juillet 2007 dans la rubrique Société | Lu 5959 fois