Sommaire
Senior Actu

Grippe : une baisse continue du taux de vaccination depuis 2009

Les résultats de la campagne 2012 de vaccination contre la grippe saisonnière marquent un nouveau recul par rapport à la campagne 2011 avec un recours global à la vaccination de 50% alors qu’il était de 51,7% en 2011. Cette baisse est préoccupante puisqu’elle touche l’ensemble des catégories de population à risque…


La campagne 2012 de vaccination contre la grippe saisonnière s’est déroulée en France métropolitaine du 28 septembre 2012 au 31 janvier 2013.
 
Durant cette campagne, l’Assurance Maladie a invité plus de 10 millions de personnes à se faire vacciner, tous régimes confondus.
 
Ce sont ainsi près de 5 millions de vaccins qui auront été remboursés pour l’ensemble de la population concernée France entière.
 
Un recours à la vaccination en baisse forte et continue depuis 2009

Les résultats de la campagne 2012 marquent un nouveau recul par rapport à la campagne 2011 avec un recours global à la vaccination de 50,1% alors qu’il était de 51,7% en 2011. Cette baisse est préoccupante puisqu’elle touche l’ensemble des catégories de population à risque, hormis les personnes invitées au titre de l’asthme et de la broncho‐pneumopathie chronique obstructive qui ne justifient pas d’une Affection Longue Durée.
 
Ce recul enregistré en 2012 confirme une tendance à la baisse très préoccupante depuis 2009. De 60,2% en 2009, le taux de vaccination est ainsi passé à 50,1% en 2012 auprès de toutes les populations ciblées et, en particulier, des personnes âgées en France métropolitaine.
 
Chez les populations pour lesquelles la vaccination contre la grippe est recommandée, la couverture vaccinale est nettement inférieure à l’objectif national et européen d’au moins 75%... Objectif du reste repris dans les indicateurs dans les Objectifs de Santé Publique de la nouvelle convention médicale (ROSP).
 
Ce phénomène peut s’expliquer au moins en partie par une minimisation du risque de la grippe, conjuguée à une perte de confiance dans l’efficacité de la vaccination. De fait, aujourd’hui, un Français sur 5 (21%) considère qu’il est plus dangereux de se faire vacciner que d’avoir la grippe.
 
Un accès simplifié à la vaccination pour les non primo‐vaccinants en progression

La délivrance directe du vaccin par le pharmacien a encore progressé en 2012 avec l’utilisation de ce dispositif par les trois quarts de la population concernée (73,6% en 2012, 72,5% en 2011). 74,8% des personnes âgées privilégient cette délivrance directe par le pharmacien ; les moins de 65 ans y ont recours dans 66,6% des cas.
 
Avec 18,8% de recours chez les non primo‐vaccinants, la vaccination directe par l’infirmier(e) (sans prescription médicale) progresse elle aussi sensiblement, allant au‐delà des résultats de la campagne 2009, année de mise en oeuvre effective du dispositif simplifié La campagne de vaccination 2013 : une nécessaire mobilisation de tous pour enrayer la tendance à la baisse
 
La campagne de vaccination contre la grippe a pour vocation de protéger les populations les plus fragiles afin de prévenir la maladie et de réduire le risque avéré de complications graves ou de décès. Elle revêt une importance toute particulière en 2013, l’objectif de l’ensemble des acteurs étant d’enrayer le mouvement de baisse de la vaccination constaté depuis 2009. A cet égard, les médecins, interlocuteurs privilégiés des patients ont un rôle essentiel à jouer pour rétablir la confiance dans la vaccination contre la grippe et ainsi améliorer la couverture vaccinale.
 
Des vaccins disponibles en pharmacie à partir du 11 octobre 2013

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière se déroule, dans l’hémisphère nord, du 11 octobre 2013 au 31 janvier 2014. Un nouveau vaccin est recommandé par l’Organisation mondiale de la santé. Il maintient les souches A(H3N2) et A(H1N1) qui ont circulé dans l’hémisphère sud et intègre une nouvelle souche B/Massachusetts/2/2012 (lignée Yamagata). Le calendrier vaccinal 2013 (BEH du 19 avril 2013) modifie la liste des populations éligibles à la vaccination en intégrant les personnes atteintes d’une hépatopathie chronique avec ou sans cirrhose.
 
Les professionnels de santé invités à se faire vacciner

Comme en 2012, les professionnels de santé libéraux ‐médecins généralistes, infirmier(e)s, sages-femmes, pédiatres, pharmaciens, kinésithérapeutes, gynécologues et chirurgiens‐dentistes‐ seront invités eux‐mêmes à se faire vacciner mais aussi à sensibiliser leurs patients sur les enjeux de la vaccination.
 
Une prise en charge du vaccin à 100% pour les populations à risque

Des courriers personnalisés sont envoyés à chaque catégorie d’assurés concernés par la grippe en tenant compte de l’âge, de la situation médicale et s’il s’agit d’une première vaccination ou non. Ces courriers sont accompagnés d’un bon de vaccination permettant la délivrance gratuite du vaccin, ainsi que d’un dépliant d’information. Le bon de vaccination sera valable jusqu’au 31 janvier 2014.
 
Le dispositif est simplifié pour les non primo‐vaccinants adultes qui peuvent retirer leur vaccin directement en pharmacie et se rapprocher d’un(e) infirmier(e) pour se faire vacciner, exception faite pour les femmes enceintes atteintes d’une maladie chronique pour lesquelles une prescription médicale reste nécessaire.
 
Par ailleurs, les femmes enceintes qui ne sont pas atteintes d’une maladie chronique et les personnes atteintes d’une obésité sévère ne sont pas directement invitées par l’Assurance Maladie. Elles bénéficient toutefois du vaccin gratuit et doivent se rendre chez leur médecin traitant qui leur délivrera une prescription et téléchargera le bon de prise en charge depuis leur espace pro sur ameli.fr.
 
Un dépliant pour rappeler aux assurés la gravité de la grippe et l’importance du vaccin

Mettant en scène en couverture une personne d’environ 60 ans pour faciliter l’identification des « jeunes seniors », le dépliant insiste, cette année, sur le caractère potentiellement grave, voire très grave, de la grippe et valorise l’importance de se faire vacciner à travers « 5 bonnes raisons ». Il rappelle également le dispositif de prise en charge gratuite du vaccin en fonction de la situation de chaque personne concernée.

L’essentiel à retenir en 5 points clés

1/ La campagne de vaccination se déroule du 11 octobre 2013 au 31 janvier 2014.

2/ Les vaccins sont disponibles en pharmacie.

3/ Plus de 10 millions de personnes à risque sont invitées à se faire vacciner en 2013.

4/ Le dispositif est toujours simplifié pour les non primo‐vaccinants qui peuvent retirer leur vaccin directement en pharmacie et se rapprocher d’une infirmière pour se faire vacciner.

5/ Un délai de 15 jours est nécessaire entre la vaccination et le moment où l’organisme est protégé contre la grippe. Il ne faut pas attendre le début de l’épidémie pour vous faire vacciner !
 


Publié le Jeudi 17 Octobre 2013 dans la rubrique Santé | Lu 1009 fois