Sommaire
Senior Actu

Grande-Bretagne – Une étude complète sur le comportement des consommateurs seniors


Pour la première fois, une étude complète sur les consommateurs britanniques de plus de 50 ans vient d’être publiée par une agence de marketing spécialisée dans ce secteur. L’enquête a porté sur 45 000 foyers de seniors environ, qui ont été interrogés sur leurs loisirs, leurs intérêts, leur style de vie, leurs buts, leurs vacances, leurs services financiers, leur santé ou bien encore leurs actions caritatives. Elle se veut un guide pour toutes les entreprises et les publicitaires souhaitant s’adresser à ce marché en pleine expansion.

Les plus de 50 ans représentent 19 millions de personnes au Royaume-Uni. Ils possèdent 80% des richesses privées du pays et comptent pour 40% dans les dépenses de consommation. C’est le marché qui grandit le plus vite, voire le seul qui est amené à se développer si l’on tient compte de la chute du taux de natalité et du vieillissement de la population, selon « Millennium ».

Le rapport produit par « MRB », la division recherche de l'agence marketing "Millenium" à l'origine de cette étude, compte 90 articles qui donnent un aperçu de ce que consomment les seniors, pourquoi et comment. Il se base sur un portrait statistique et social de ce marché et inclus des profils personnels de certains consommateurs. Parmi ses conclusions, on peut découvrir que les plus de 50 ans se sentent désormais exclus des stratégies marketing, alors qu’ils ont été les premiers à connaître la consommation de masse. On apprend également qu’ils se connaissent bien et cherchent plus des produits aux effets réels que des marques, plus d’information plutôt que des images. Ce qui explique pourquoi, contrairement à l’idée répandue qu’ils restent fidèles, les seniors ne suivent pas plus une marque que les autres groupes d’âge. Ils n’hésiteront pas à « voir ailleurs » si les effets attendus ne sont pas au rendez-vous ou si une autre marque leur paraît plus attractive.

« Mature Thinking » met également en garde les entreprises qui estiment avoir encore le temps de s’intéresser aux marché des consommateurs les plus âgés : si elles ignorent ou regardent avec condescendance les retraités d’aujourd’hui, ces dernières ont 20 ou 30 ans pour changer de stratégie. Actuellement, le marché des seniors reste encore souvent considéré comme une niche ou un marché spécialisé, alors que les plus de 50 ans représentent déjà 19 millions d’individus en Grande-Bretagne. D’autre part, les producteurs le considèrent comme un marché uni, contrairement au marché des jeunes, plusieurs fois segmenté, alors que les habitudes de consommation dans ce groupe varient aussi avec l’âge. Pour « Millennium », il faudrait d’ailleurs que les entreprises arrêtent de penser que le futur de leur marque se trouve entre les mains de la jeunesse, idée qui prévaut depuis les années 1960, puisque c’est aujourd’hui les consommateurs les plus âgés qui sont appelés à être les plus nombreux. Un exemple de cette réalité : 73% des seniors auraient appris seuls à se servir d’Internet et ils sont désormais le groupe qui grandit le plus vite sur le web.

Les différents articles de « Mature Thinking » proposent un portrait des stratégies et des secteurs qui attirent ce nouveau marché et des comportements marketing qu’il faudrait désormais abolir ou revoir. Ainsi, la discrimination par l’âge, par exemple, serait aujourd’hui la principale forme de discrimination au Royaume-Uni, d’après « Millennium », ce qui va à l’inverse de l’évolution de la société britannique.



Publié le Mercredi 12 Novembre 2003 dans la rubrique Consommation | Lu 1888 fois