Sommaire
Senior Actu

Grande-Bretagne – Une étude analyse le comportement des plus gros consommateurs : les baby boomers


La génération baby-boom approche de la retraite mais refuse de vieillir tranquillement, comme le montre une récente enquête menée par la société d’analyse médiatique britannique « Xtreme Information ». Les plus de 50 ans seraient aujourd’hui les plus gros consommateurs en Europe, avec la moitié des dépenses. Ils rassembleraient les trois quarts des richesses. Cette tendance devrait encore s’accroître avec le vieillissement démographique. Les démographes estiment que l’âge moyen en Europe va passer de 37,7 ans aujourd’hui à 52,3 ans en 2050. Aujourd’hui, environ 36% des 380 millions d’Européens sont âgés de 50 ans et plus.

Ce sont eux qui dépenseraient le plus en voitures, en produits financiers, en voyages et en loisirs selon cette étude « X-tribes Silvers ». En effet, la « génération Woof » (« well off older folk ») est la première à avoir grandi dans une société de consommation, à s’être habituée à obtenir tout ce qu’elle veut. Les personnes de 70 ans agissent aujourd’hui comme s’ils en avaient 50 et ceux de 50 ans comme s’ils en avaient 20. Ce qui explique notamment l’émergence de « l’adolescent retraité » qui vole des idées et des activités jusque là réservées aux jeunes : jeux vidéos, années sabbatiques pour de longs voyages, safaris à dos d’éléphant au Népal ou bien encore rafting au Chili. L’une des conséquences de ce comportement est la fin du fossé des générations : jeunes et seniors partagent désormais le même humour ou les mêmes goûts musicaux.

Si les nouveaux retraités peuvent se permettre de telles activités, c’est qu’ils savent rester en forme. En Europe, ce sont les 50 ans et plus qui s’inscrivent le plus dans les clubs de gym (10% des 55-64 ans et 5% chez les plus de 65 ans).
Pourtant l’étude montre que les publicitaires ignorent encore ce marché gigantesque : selon des experts, moins de 10% des stratégies marketing serait destinée aux « Woofs ». « X-tribes Silvers » se veut une clé pour comprendre leurs comportements et aider ainsi les publicitaires à mieux les cibler.

Prix de l'étude : 3 750 Livres sterling



Publié le Lundi 27 Octobre 2003 dans la rubrique Divers | Lu 527 fois