Sommaire
Senior Actu

Grande-Bretagne - Un chef se bat pour une meilleure alimentation des seniors en résidence

Après avoir été sensibilisé au problème de l’alimentation des personnes âgées vivant en maison de retraite par l’un de ses amis directeur de l’une d’elle, un célèbre chef cuisinier britannique, Paul Rankin, mène actuellement une campagne visant à améliorer les repas des aînés dans les résidences du Royaume-Uni.


Concrètement, ce chef demande à ce que le budget consacré aux repas des résidents passe de 18 livres (26 euros) à 28 livres (40.5 euros) par semaine, indique un récent article de la BBC. Cette augmentation permettrait, selon lui, de proposer des menus plus sains et plus frais aux résidents.

Cette affaire est apparue suite à la diffusion d’une émission de télé dans laquelle le jeune et talentueux cuisinier Jamie Oliver a mis en cause les repas servis aux enfants dans les écoles. Suite à cela, un ami de Mr Rankin, directeur de maison de retraite lui a demandé d’étudier l’approvisionnement et le régime proposé aux aînés de son établissement.

Pour ce chef, qui possède un restaurant en Irlande, les bases ne sont pas trop mauvaises. Toutefois, les fruits et les légumes frais ne sont pas suffisamment utilisés et globalement, les aliments ne sont pas assez riches en fibres. Par contre, trop de produits proviennent de plats préparés ou de conserves et trop de plats sont frits. Et de préciser que « pour les personnes âgées, une nourriture appropriée est particulièrement importante car elle peut entraîner de grosses différences énergétiques, de vitalité et de santé ».

Il espère donc que les résidences vont abandonner les plats et les ingrédients tout préparés pour se tourner vers les produits frais. « C’est un domaine qui m’intéresse particulièrement. Je crois qu’une nourriture saine a des incidences d’une génération à l’autre ».

Pour Shelia Scott, responsable de l’Association nationale des maisons de retraite britannique, le budget n’est qu’une partie du problème. Elle précise que les membres de son association dépensent en moyenne de 20 à 30 livres (de 30 à 43 euros) par semaine pour les repas de leurs résidents. Pourtant, elle estime que l’action de ce chef cuisinier est une très bonne chose. « Nous avons besoin de conseils pour assurer aux personnes âgées leurs besoins nutritionnels, mais nous devons aussi parler avec les résidents afin de rester à l’écoute de leurs désirs » ajoute-t-elle.

Une autre association de maison de retraite avoue cependant que la nourriture est souvent source de plaintes dans de nombreuses résidences. « Un cuisinier imaginatif peut préparer des plats merveilleux avec de petits budgets » indique-t-elle. Toutefois il arrive qu’il y ait du gâchis et qu’un manque de créativité amènent certains établissements à proposer trop souvent les mêmes repas.
Grande-Bretagne - Un chef se bat pour une meilleure alimentation des seniors en résidence


Publié le Lundi 23 Mai 2005 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 2299 fois