Sommaire
Senior Actu

Grande-Bretagne – Polémique autour des agences de soins à domicile


500 000 personnes âgées sont victimes de mauvais traitements en Grande-Bretagne et les entreprises d’aide à domicile sont montrées du doigt, comme l’indique l’article de l’Observer paru le 9 mai.

Ces entreprises privées jouent un rôle primordial. Elles prennent en charge une multitude de tâches telles que le nettoyage, les courses, la préparation des repas et s’occupent des soins d’hygiène quotidienne. Grâce à elles, un grand nombre de personnes âgées peuvent continuer à vivre dans leur logement personnel.

Permettant souvent d’éviter l’hospitalisation, elles contribuent à assurer aux personnes dépendantes une certaine qualité de vie, moins médicalisée, et allègent par là même le système de santé.

Cependant, l’enquête menée par l’Observer montre que toutes les entreprises d’aide à domicile sont loin de répondre aux critères standards de qualité et de sérieux. Plus de la moitié d’entre elles n’offrent pas le service minimum que les personnes âgées sont en droit d’attendre ou leur font subir de mauvais traitements (vols, manque d’attention, coups).

Selon les chiffres de la Commission d’Inspection des Services Sociaux (CSCI), on compte, au Royaume-Uni, environ 4 400 agences privées de soins à domicile.

Pour être en règle aux yeux de l’Etat, ces agences doivent au minimum pouvoir prouver que leurs responsables possèdent les qualifications nécessaires, que ceux qui font appel à leurs services connaissent exactement la nature des prestations qu’on leur offre, que le personnel est qualifié, et enfin qu’elles s’engagent à respecter les contrats.

Pour l’heure, sur les 1 646 institutions répertoriées par la CSCI, 855 ne respectent pas les consignes et ont reçu un avertissement.

Selon Gary Fitzgerald, Directeur d’Action pour les mauvais traitements sur les personnes âgées, « Il est nécessaire d’accorder plus de moyens au secteur de l’aide à domicile. Il faut accepter le fait que nous vieillissons tous et que cela ait un coût. » Les soins devraient s’élever à 15 milliards de livres sterling (soit 228 millions d’euros) dans les 40 prochaines années.

Delphine Dujardin © Senioractu.com 2004


Publié le Lundi 24 Mai 2004 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 461 fois