Sommaire
Senior Actu

Grande-Bretagne – Le gouvernement veut protéger les futures retraites


Dans les pays où la retraite par capitalisation est majoritaire, la chute des marchés boursiers a fait voler en éclat les espoirs d’une retraite paisible pour beaucoup de salariés. C’est d’autant plus vrai en Grande-Bretagne où il n’existe pas de fonds public de garantie des retraites. Les fonds de pension britanniques sont aujourd’hui déficitaires de 92 milliards d’euros. Ces « trous » se répercutent sur les profits affichés, qui se réduisent à leur tour, ce qui entraîne une nouvelle chute des cours boursiers, d’où une baisse du rendement des fonds de pension, d’où une hausse des déficits, etc. Pour mettre fin à ce cercle vicieux, de nombreuses entreprises ont liquidé leur dispositif de retraite. Les salariés ont alors vu leurs économies disparaître et beaucoup ont du poursuivre une activité après 60 ou même 65 alors qu’ils avaient cotisé pendant des années. Aujourd’hui un britannique de plus de 65 ans sur cinq vit au-dessous du seuil de pauvreté. Afin de protéger les futures retraites, le gouvernement d’Outre-manche a annoncé aux parlementaires la mise en place d’un plan d’assurance payé par les entreprises.


Publié le Lundi 30 Juin 2003 dans la rubrique Retraite | Lu 486 fois