Sommaire
Senior Actu

Grande-Bretagne - La peur de vieillir dissuade les jeunes de préparer leur retraite


Au moment où les jeunes devraient envisager sérieusement de se constituer une épargne pour leur retraite, la simple idée de penser à leur propre vieillissement semble les effrayer – ce que les spécialistes appelle la gérontophobie. La firme britannique « Co-operative Insurance Society » a mené une étude sur les attitudes vis-à-vis des retraites, pour tenter de comprendre pourquoi les jeunes gens ne souscrivent pas plus tôt à un plan d’épargne retraite. 33% des 18-25 ans associent le mot « retraite » avec la vieillesse et ses stéréotypes. 17% s’en disent même dissuadés de souscrire à un plan de retraite.
D’après Martin Clarke, directeur de l’épargne chez CIS, « une proportion importante de jeunes ne souscrivent pas à un plan de retraite à cause des connotations liées à la vieillesse. Comme entreprise, nous dévaluons les avantages du vieillissement, car nous focalisant uniquement sur ses aspects négatifs, alimentant ainsi un problème financier de sous-épargne concernant les retraites ».
Le psychologue David Lewis ajoute que cette gérontophobie est liée à « nos peurs primitives du vieillissement et de la mort, que l’on retrouve dans notre obsession de rester jeune », et elle nous empêche « d’affronter en face la réalité du vieillissement et de nos besoins financiers futurs ». « Aujourd’hui est le lendemain que tu n’as pas préparé hier », tel est l’avertissement qu’il lance aux jeunes, pour les convaincre d’affronter la réalité et anticiper le changement : après tout, l’âge ne reste qu’un nombre qui ne reflète pas nécessairement la réalité biologique, intellectuelle et sociale.



Publié le Mercredi 10 Septembre 2003 dans la rubrique Retraite | Lu 440 fois