Sommaire
Senior Actu

Grande-Bretagne - Fumer pourrait accroître les risques d’Alzheimer selon une étude chinoise


Les fumeurs auraient trois fois plus de risques de développer la maladie d’Alzheimer, selon les conclusions d’une étude chinoise publiée dans le Journal Européen de Neurologie.

Les conclusions des deux années de recherches menées sur 3 000 volontaires de plus de 60 ans, à l’hôpital de Daping, dans la province chinoise de Chongqing, viennent contredire les résultats des études précédentes selon lesquels la nicotine pouvait avoir un effet bénéfique sur le cerveau.

Il est aujourd’hui reconnu que parce qu’ils vivent moins longtemps, victimes notamment de maladies cardio-vasculaires et de cancers, les fumeurs sont moins à même de souffrir de la maladie d’Alzheimer mais que « le lien entre le tabac et la maladie d’Alzheimer est de plus en plus évident », comme le reconnaît Amanda Sandford, en charge des recherches du groupe Action sur le Tabac et la santé.

Les résultats de l’étude ont montré qu’en privant le cerveau d’oxygène, le tabac pouvait en effet affecter ses fonctions. Plus la quantité de tabac absorbée est importante, plus les risques sont élevés.

Rappelons que chaque année, dans un pays comme la France, 170 000 nouveaux cas d’Alzheimer sont dépistés, soit plus de 450 par jour.

Delphine Dujardin © Senioractu.com 2004


Publié le Vendredi 14 Mai 2004 dans la rubrique Santé | Lu 448 fois