Sommaire
Senior Actu

Grande-Bretagne, Canada – Pour que les personnes décédées ne reçoivent plus de publicités


Les plaintes, adressées au Commissaire affecté à la protection des données au Royaume-Uni contre l’envoi de courriers postés après le décès d'une personne, restent les plus fréquentes, . La société anglaise « The REaD Group » a mis au point un système évitant d’accroître la détresse des familles de personnes décédées, le « Registre des Défunts » (« The Bereavement Register »), en retirant de diverses listes, nom, adresse et numéro de téléphone des défunts. Le système fonctionne en Grande-Bretagne et vient d’être lancé au Canada, avant de s’étendre au marché international. Avec ce système, les familles ne devraient plus être importunées par des appels, courriers ou mails, adressés aux défunts à des fins commerciales. Le Registre permet également aux entreprises de marketing direct de faire des économies de télémarketing, d’envois postaux ou par mails. Selon « The REaD Group », les sociétés économiseraient environ 48 millions d’euros, uniquement en cessant l’activité marketing par Internet. Le système permet enfin de protéger l’image de l’entreprise : « Pensez à ce que la famille ressent quand elle reçoit l’un de vos mails. La relation est cassée et vous avez perdu un client », explique « The REaD Group ». Il est en effet peu probable, pour un tiers des Britanniques touchés par ces publicités, de racheter un produit à l’une de ces sociétés, selon l’institut de recherche anglais « MORI ». Lancé en 1999, le « Registre des Défunts » est un service gratuit. Les familles peuvent fournir les coordonnées de la personne décédée par internet, par téléphone ou en s’adressant aux hôpitaux, pompes funèbres ou autres sociétés proposant le service.


Publié le Vendredi 29 Août 2003 dans la rubrique Divers | Lu 471 fois