Sommaire
Senior Actu

Grand Croix : ouverture de la maison de retraite mutualiste Les Tilleuls

Les quatre-vingt-dix personnes âgées de la résidence mutualiste Les Tilleuls de Grand Croix (Loire), maison de retraite de type EHPAD située entre Lyon et Saint-Etienne, viennent de prendre possession de ce nouvel établissement de la Mutualité Française. Détails.


Cette nouvelle maison de retraite comprend 91 chambres réparties en sept unités de vie dont deux psycho-gériatriques pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés et une unité accueillant des personnes handicapées avancées en âge (PHAA).
 
Malgré la proximité des deux bâtiments (l’ancien et le nouveau), le déménagement des résidents, dont une majorité est invalide, s’est avéré être un sacré challenge pour l’ensemble des équipes et a nécessité une organisation sans faille. Pour garantir la sécurité de ces aînés, tous les employés ont été mobilisés ; ils ont même été aidés par celui d’autres établissements mutualistes et par des bénévoles !
 
« La nouvelle résidence permet une meilleure prise en charge de la personne âgée dépendante, notamment par l'ouverture des deux unités psychogériatriques. Tout en respectant les normes d'hygiène et de sécurité qui s'imposent, elle propose à chacun un environnement très fonctionnel, lumineux, spacieux et bien aménagé, faisant de notre maison de retraite un agréable lieu de vie » souligne Nathalie Joachim, directrice de la Résidence Mutualiste.
 
Et de préciser : « Ce nouvel établissement optimise également les conditions de travail des équipes, par l’organisation des lieux, par l’architecture  travaillée avec le personnel et par l’acquisition de nouveau matériel adapté… ».
 
Rappelons que la résidence Les Tilleuls nécessitait une importante mise en conformité. Eu égard aux coûts très élevés de ces travaux, Loire Habitat, propriétaire du bâtiment et la Mutualité française Loire SSAM, gestionnaire, ont décidé, en accord avec la mairie, de construire un nouvel établissement de type EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes). Les travaux débutés en octobre 2012 se sont achevés en janvier 2014 pour une ouverture des portes le 25 janvier dernier.
 
« Dans le montage de ce projet, la Mutualité française Loire SSAM a insisté auprès des partenaires pour une optimisation des frais de construction et mettra en place une gestion rigoureuse, afin de garantir, comme dans l’ensemble de ses EHPAD, une prise en charge de qualité à un tarif accessible au plus grand nombre (inférieur à 56 euros/jour - tarif EHPAD). Ce nouvel EHPAD traduit une nouvelle fois la volonté de la Mutualité française Loire SSAM de proposer des structures d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes, en tenant compte des moyens financiers de cette population » souligne le communiqué relatif à l’ouverture de cette maison de retraite.
 
Les deux partenaires ont su tirer partie de leur expérience pour définir des priorités : à savoir, l’accueil des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et des maladies apparentées. Au total, cinq objectifs ont été fixés : assurer la sécurité, prévenir les troubles du comportement, réduire les dépendances induites par le milieu, favoriser les capacités fonctionnelles, stimuler et dynamiser le patient par un environnement enrichi, convivial et valoriser la propre image du patient et faciliter la prise en soins, avantager la complémentarité et la coopération des différents acteurs.
 
Au cœur de chaque unité psycho-gériatrique, des salons et salles à manger sont agencés pour offrir aux personnes accueillies des lieux de vie conviviaux plus intimes, et ainsi prévenir les troubles du comportement et stimuler et dynamiser les personnes les plus dépendantes. Pour le bien-être des résidents et de leurs familles, des espaces extérieurs sont aussi aménagés.  Un chemin de promenade est facilement accessible en fauteuil roulant, permettant ainsi aux résidents de retrouver le plaisir d’une promenade.
 
A noter également qu’une unité de douze lits a été créée afin d’accueillir des personnes souffrant de maladies psychiatriques, associées au vieillissement, répondant ainsi aux objectifs du Conseil Général de la Loire. Les personnes présentant des troubles psychiques, en vieillissant, voient une évolution vers des troubles déficitaires. Il s’agit de limiter les pertes cognitives et de leur proposer un lieu de vie adapté, un accompagnement psychologique et des activités.


Publié le Lundi 3 Février 2014 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 943 fois