Sommaire
Senior Actu

Glaucome : un chercheur canadien réalise une percée importante en matière de dépistage

Une méthode scientifique de dépistage des glaucomateux à risque élevé de cécité vient d'être développée par le docteur Mark Lesk, un chercheur spécialisé en santé de la vision de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont (Québec).


Les résultats de l'étude du Dr Lesk, publiés dans la prestigieuse revue scientifique Archive of Ophtalmology, apportent un nouvel éclairage sur les causes du glaucome et ouvrent la porte au développement de meilleures méthodes de dépistage et de traitement pour lutter contre cette maladie, qui touche plus de 2 % de la population âgée de plus de 40 ans.

Cette percée, qui s’annonce « très importante dans la recherche » aboutie après cinq années de travaux menés par le docteur Mark Lesk et son équipe sur les causes du glaucome, une maladie de l'oeil qui conduit à une diminution du champ de vision et peut rendre aveugle.

Pour la première fois, il est possible de dépister les personnes souffrant d'un glaucome susceptible d'entraîner une détérioration rapide de la vision. « Cette capacité d'évaluer la vélocité à laquelle la maladie va progresser permettra d'appliquer les traitements nécessaires avant qu'il ne soit trop tard », a expliqué le Dr Lesk. .../...
Glaucome : un chercheur canadien réalise une percée importante en matière de dépistage

Le glaucome, deuxième cause de cécité à travers le monde, a pour effet d'endommager le nerf optique, qui transmet l'information visuelle de la rétine au cerveau. Or, le chercheur et son équipe ont découvert que la flexibilité du nerf optique -et plus précisément celle d'une zone appelée lame criblée- constitue un facteur de risque élevé pour le développement du glaucome. Cette flexibilité explique également l'irrégularité du flux sanguin, un problème qui contribue à accentuer les effets du glaucome.

« A l'aide d'appareils de tomographie et d'imagerie, il nous est maintenant possible de mesurer la flexibilité du nerf optique et ainsi dépister les personnes à risque élevé d'évoluer vers la cécité. Une fois ces patients repérés, un traitement plus efficace pourra leur être offert avant que les dommages causés à l'oeil ne s'aggravent et deviennent permanents et que la vue soit irrémédiablement perdue » a précisé le chercheur.

Rappelons que l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont est un centre affilié à l'Université de Montréal pour les soins, l'enseignement et la recherche scientifique. Il offre une expertise reconnue à l'échelle internationale en santé de la vision. Disposant de laboratoires parmi les mieux équipés en Amérique du Nord, les spécialistes et chercheurs oeuvrent dans les domaines de la biologie de la rétine, du nerf optique, de la chirurgie réfractive et du développement d'oeil.

Pour aller plus loin, lire aussi :
Glaucome : nouvelle campagne d'information à partir de demain


Publié le Lundi 11 Décembre 2006 dans la rubrique Santé | Lu 3478 fois