Sommaire
Senior Actu

Ghana – De nombreuses femmes âgées réduites à la mendicité


Au Ghana, pays en voie de développement, beaucoup de vieilles femmes sont réduites à la mendicité pour assurer leur survie. Selon le Pr. Nana Araba Apt, maître de conférence au département de sociologie de l’Université du Ghana, il en va de même dans toute l’Afrique, où la pauvreté, les privations, l’illettrisme, la malnutrition, etc, sont largement répandus. Ce continent a malgré tout un point commun avec les pays développés : les femmes y vivent plus longtemps que les hommes. Mais pour les africaines, cette vieillesse devient souvent synonyme d’un dénuement quasi-total. En effet, en plus des problèmes de santé « classiques » liés à la vieillesse, les africaines âgées doivent faire face à des difficultés que ne connaissent pas les françaises ou les américaines. Ainsi, leurs nombreuses grossesses les empêchent souvent de travailler, d’où une dépendance totale vis-à-vis du mari. Et évidemment nulle question de congés maternité ou d’allocations familiales. D’autant que lorsque les africaines travaillent, elles le font souvent dans le secteur informel, ce qui a pour autre conséquence, une absence totale de pension. Et contrairement aux veuves de beaucoup de pays développés, aucun moyen pour les africaines de bénéficier de la pension de leur mari décédé. Enfin, elles sont souvent illettrées, ce qui, d’après le Pr. Apt, constitue leur plus lourd handicap. En effet ce manque d’éducation les empêche souvent de profiter des programmes de développement, mis en place par les gouvernements ou les ONG.


Publié le Mardi 7 Octobre 2003 dans la rubrique Social | Lu 958 fois