Sommaire
Senior Actu

Générations Mouvement milite pour une meilleure représentation des seniors

Notre pays compte aujourd’hui quinze millions de plus de 60 ans soit pratiquement un quart de la population et les projections démographiques prévoient qu’ils seront 20 millions en 2020 et 24 millions en 2060. Le constat est sans équivoque : les retraités sont de plus en plus nombreux dans notre société et leur poids démographique, économique et social est croissant.


C’est à ce titre, et avec légitimité, qu’ils revendiquent une représentation au même titre que les actifs afin d’être considérés comme des citoyens à part entière souhaitant participer à la vie de la Nation.
 
Il s’agit ici de savoir quelle place notre société entend accorder à des personnes retraitées qui, fortes de leurs expériences, sont une richesse pour notre pays et qui veulent s’exprimer et être entendues sur les questions qui les touchent directement, notamment sur :

1. l’avenir des régimes de retraite et l’évolution des textes sur ce sujet

2. le rôle économique et social des retraités et l’aménagement des textes en la matière

3. l’avenir du système de santé, en particulièrement les problèmes de santé dus au vieillissement et la prise en compte de la perte d’autonomie éventuelle ou de la fin de vie.
 
Les personnes retraitées sont pleinement actrices de notre société : avec la Confédération française des retraités, Générations Mouvement - Fédération nationale demande que le rôle de partenaire du dialogue social soit pleinement reconnu aux représentants des associations de retraités.

C’est la raison pour laquelle, après avoir été adoptée dans les départements, les 84 Fédérations départementales et les 17 Unions régionales de Générations Mouvement ont voté à l’unanimité, le 20 avril 2016, la motion suivante :
 
1/ Générations Mouvement souhaite que ses représentants nationaux, régionaux et départementaux soient consultés pour donner un avis aux Pouvoirs publics sur les questions concernant les retraités et personnes âgées et proposer les mesures conformes à leurs intérêts matériels et moraux, afin que l’on fasse « pour eux avec eux » et non pas « pour eux sans eux ».
 
2/ GM demande que ses délégués soient officiellement admis au sein des instances qui les concernent : CNSA, ARS CDCA, CCAS, CLIC...
 
3/ GM alerte les Conseils départementaux sur le risque réel d’affaiblissement de l’influence des associations de personnes âgées et de retraités en raison de la modification de la composition des Conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA) appelés à remplacer les CODERPA. L’influence des associations de personnes âgées sera réduite. GM milite pour une organisation des travaux des CDCA permettant à la fois un travail commun aux personnes âgées et aux handicapés sur les sujets qui les concernent tous et un travail par section pour que les personnes âgées et les handicapés puissent faire valoir leurs propres préoccupations.
 
4/ GM s’élève contre l’éviction des associations des personnes âgées de la Conférence départementale des financeurs, alors même que les retraités participent aux actions de prévention de la perte d’autonomie au travers du prélèvement de la contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA).


Publié le Mercredi 18 Mai 2016 dans la rubrique Société | Lu 944 fois