Sommaire
Senior Actu

France - Vive réaction de Mme Vautrin aux informations publiées par le JDD

Suite aux affirmations du Journal du Dimanche, selon lequel, une partie des deux milliards récoltés lors de la journée de solidarité serait utilisée pour réduire le déficit public en 2005 et 2006, Mme Catherine Vautrin, secrétaire d’Etat aux personnes âgées a tenu à réagir et préciser que « tous les revenus apportés par la Journée de Solidarité iront bien pour la politique en faveur des personnes âgées et handicapées et ne serviront en aucun cas à réduire le déficit ».


« La Journée de solidarité rapportera, dès 2005, 2 milliards d’euros dont 1.2 milliard en faveur des personnes âgées (800 millions en faveur des personnes handicapées). Ces recettes seront intégralement gérées par la Caisse Nationale de Solidarité Autonomie (CNSA), caisse spécifiquement créée pour gérer ces recettes. La CNSA est l’assurance que toutes les recettes iront bien en faveur des personnes âgées et handicapées et en aucun cas pour financer d’autres mesures » rappelle le communiqué du secrétariat d’Etat.

Et de préciser que « si l’intégralité des recettes n’est effectivement pas dépensée dès cette année, elle sera reportée et donc utilisée pour financer les dépenses grandissantes d’ores et déjà prévues dans les trois années qui viennent, du fait de l’évolution démographique de notre pays ».

Ainsi, « sur les 1.2 milliard d’euros de recettes en faveur des personnes âgées, 815 millions d’euros sont déjà préaffectés comme suit : 400 millions pour le financement de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie ; 365 millions pour la médicalisation des établissements accueillant des personnes âgées et les soins à domicile et 50 millions pour la rénovation et la mise au norme d’établissements ». En 2006, il est d’ores et déjà prévu de dépenser plus d’un milliard et en 2007 plus d’1.2 milliards d’euros.

Mme Vautrin tient donc à souligner que les Français, en travaillant dès cette année une journée de plus, participeront bien au financement des mesures prises par le Gouvernement en faveur des personnes âgées et handicapées. La ministre s’y engage personnellement.

De son côté, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a déclaré lundi sur France Inter que « pas un euro » de cette journée ne serait utilisé pour une autre action. « Je vous le dis avec fermeté : ces deux milliards d'euros seront dans une caisse spécifique, ils n'iront pas dans une caisse de l'Etat », a signalé le Premier ministre. « La cour des comptes, et je demanderai à Philippe Séguin d'être particulièrement vigilant sur ce sujet, pourra certifier qu'il n'y a pas un euro qui n'ira pas pour les personnes âgées et handicapées », a-t-il insisté.


Publié le Mercredi 9 Février 2005 dans la rubrique Divers | Lu 1563 fois