Sommaire
Senior Actu

France - Une maison de retraite de Villeurbanne anime la journée de solidarité


A l’heure où la journée de solidarité du 16 mai prochain s’avère extrêmement controversée, la résidence pour personnes âgées Gustave Prost de l’Association Résidence Foyer (Arefo) de Villeurbanne (69) a souhaité animer à sa manière cette journée, en mettant en place un espace public visant à privilégier l’échange entre les résidants, personnel et le grand public.

Ainsi, comme l’indique Mme Dominique Balanche, responsable de cet établissement, suite à une réunion d’équipe, « nous avons envisagé d’entreprendre cette journée de solidarité en portant une attention aux résidents durant tous les instants de la journée, en créant une pépinière d’intentions solidaires et en informant ».

A cet effet et dans le but d’animer ce espace public, un café/bar sera ouvert toute la journée, à partir de 7h30 du matin, entre le hall de la résidence et l’extérieur. Une terrasse sera par ailleurs aménagée dans la rue et décorée avec des panneaux d’expressions concernant la solidarité de voisinage.

L’idée est de parvenir à freiner les passants qui se rendent au travail ou à l’école pour les plus jeunes, de manière à les informer, par le biais d’un tract sur les raisons de cette manifestation et le programme de la journée. Deux « café philosophique » seront organisés lors de cette journée, qui viseront à échanger sur différentes thématiques comme par exemple « comment être utile dans son propre voisinage ». En fin d’après-midi, un goûter sera organisé pour les enfants et vers 19h aura lieu un apéritif musical.

Cette résidence est un établissement d’hébergement pour personnes âgées à autonomie maîtrisée. Elle accueille 90 personnes en appartements sécurisés. Les résidents disposent d’espaces communs, de services et d’un restaurant.

Et de préciser que l’Arefo refuse de considérer les « vieux » comme une « catégorie particulière ». Comme le souligne Mme Balanche « leur place est partout. Être à la retraite, ce n’est pas devenir quelqu’un d’autre. Il n’y a pas de « retraite » pour la citoyenneté. On reste « actif » tout au long de sa vie et acteur de son devenir ».

Il s’agit là d’une action ponctuelle, mais la résidence organise aussi tout au long de l’année d’autres évènements solidaires ou intergénérationnels : « jouons ensemble » avec l’école maternelle Jacques Prévert qui a pour but la transmission de savoir culturel, comme les jeux de société traditionnels. Le « Marché de Noël » où les résidents confectionnent des objets, qui, vendus, servent à financer des projets d’animation ou encore le « groupe intergénération » qui par le biais de l’association Tequio (étudiants de L’INSA), un groupe de six jeunes lyonnais travaille depuis le mois de janvier 2005 avec des résidents à la création intergénérationnelle de textes théâtraux.


Publié le Mardi 10 Mai 2005 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 1919 fois