Sommaire
Senior Actu

France - Un polar traite de la relation entre la purification des eaux par l’aluminium et Alzheimer


Fleuve noir et la Mutualité Française* viennent d’éditer le troisième ouvrage de leur collection commune « Polar Santé » : « Requiem en eau trouble » de Paul Couturiau**.

Comme dans tous les bons polars, la belle héroïne est une prostituée, mais elle a ses raisons, le commissaire est un veuf inconsolable, amateur de musique classique et de whisky tourbé, quant au méchant, il finira par retourner sa veste pour les beaux yeux de la belle. L’intrigue est somme toute assez simple : une jeune femme, Mathilde –la putain- vient de perdre sa sœur jumelle dans des circonstances plutôt étranges. Un incident, lors des funérailles de Madeleine -la sœur, bien sous tous rapports- lui fait douter de la thèse de l’accident. Elle décide alors d’effectuer quelques recherches et s’aperçoit bien vite que sa jumelle menait un combat visant à démontrer que l’eau du robinet pouvait s’avérer dangereuse pour la santé : la présence d’aluminium risquant de provoquer la maladie d’Alzheimer. Aider du policier, Mathilde décide de reprendre l’enquête…

A quelques jours de journée internationale de l’eau, le 22 mars, « Requiem en eau trouble » pose le problème de la présence dans l’eau potable du métal le plus abondant sur terre : l’aluminium. En effet, l’alun (sulfate d’aluminium) est utilisé dans la purification des eaux. Or selon certaines études, la présence et l’absorption régulière pendant de nombreuses années de ce métal pourrait favoriser le développement de la maladie d’Alzheimer. Certains scientifiques estiment même qu’au-delà de 0,1 mg d’aluminium par litre d’eau les risques de développer cette maladie seraient multipliés par deux. Or actuellement la norme française se situe à 0,2 mg/l…

En refermant ce livre, une fois l’enquête résolue, on ne peut s’empêcher à notre tour de se poser des questions. Et si c’était vrai ? Et si les pouvoirs publics, les géants de l’eau, les sondages, nous mentaient ? Cette eau du robinet, est-elle si pure ? Est-il raisonnable de la consommer les yeux fermés ?... Et finalement, si la descendance du couple H2O/Al se prénommait Alzheimer ? Attention terrain mouillé…

*La Mutualité Française :
La Mutualité Française a décidé de lancer cette collection « Polar Santé » face à la « commercialisation rampante de la santé ». Par ces ouvrages, qui restent des fictions, elle souhaite faire découvrir à un plus large public et de manière plus accessible « les dossiers qui ne doivent pas rester dans l’ombre ». La MF est un organisme à but non lucratif qui regroupe 3 000 mutuelles qui assurent 30 millions de Français.

**Note sur l’auteur :
Paul Couturiau a été lauréat du Grand Prix de la littérature policière en 1993 avec son premier roman « Boulevard des ombres ». Il n’a cessé depuis d’écrire et a reçu le Prix des Maisons de la Presse en 2002 pour son roman « Le Paravent de soie rouge » édité par les Presses de la Cité en 2002.

Requiem en eau trouble
Paul Couturiau
Edition Fleuve Noir et Mutualité Française
Prix : 15 euros
224 pages


Publié le Mardi 16 Mars 2004 dans la rubrique Culture | Lu 685 fois