Sommaire
Senior Actu

France - Un nouveau système de tarification pour développer l'hospitalisation à domicile


Avec la volonté politique clairement affirmée de développer l’hospitalisation à domicile (HAD), le ministère de la Santé a engagé une réforme de son système de tarification. Présenté comme étant une bonne alternative à l’hospitalisation complète, le principal obstacle au développement de l’HAD reste encore l’opacité de son mode de financement actuel : la facturation des séjours en HAD est basée sur un prix de journée unique, ne prenant pas en compte la variété des structures et des soins prodigués. Ce système peut aussi bien prendre en charge une surveillance de grossesse à risque qu’une chimiothérapie combinée à un traitement de la douleur. Cependant, les prix évoluent peu malgré des techniques médicales toujours plus onéreuses. En 2000, le CREDES (centre de recherche, d’étude et de documentation en économie de la santé) était sollicité afin de mener une enquête sur les coûts de prise en charge de l’HAD. Une nouvelle grille de tarification a ainsi été construite afin de mieux rendre compte de ses réalités financières. Basée sur une tarification à l’activité (et non plus à la journée), elle prendra en compte la nature et la variété des soins, le degré de dépendance du patient et la durée du séjour. Après un programme d’expérimentation lancé en novembre 2002, la mise en œuvre de la tarification à l’activité est prévue en 2004. Cette réforme entre dans le cadre du plan hôpital 2007 qui a pour objectif d’harmoniser les modes de financement des hôpitaux publics et privés, et d’assurer une meilleure équité dans l’allocation des ressources.
France - Un nouveau système de tarification pour développer l'hospitalisation à domicile


Publié le Mardi 5 Août 2003 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1144 fois